En Australie

19 janvier 2017 07:25; Act: 19.01.2017 09:44 Print

Un adieu déchirant, une semaine avant de mourir

Atteinte de la mucoviscidose, une Australienne de 25 ans a appris qu'il ne lui restait que quelques jours à vivre. Elle a trouvé la force de poster un message bouleversant sur Instagram.

storybild

Avant de s'éteindre, Nardya a tout fait pour sensibiliser les gens au don d'organes et pour s'assurer que son compagnon ne connaîtra pas de problèmes d'argent. (photo: Go Fund Me)

Sur ce sujet
Une faute?

Nardya Miller, 25 ans, a appris mercredi dernier qu'il ne lui restait qu'environ une semaine à vivre. La jeune femme établie à Brisbane souffre de la mucoviscidose, et son corps a rejeté les deux poumons transplantés il y a deux ans. Dimanche, l'Australienne a été hospitalisée en soins palliatifs. Se sachant condamnée à très court terme, cette propriétaire d'un salon de beauté a voulu rendre ses derniers jours de vie utiles. Elle espère parvenir à sensibiliser un maximum de gens à l'importance du don d'organes.

Son fiancé, Liam Fitzgerald, précise que ce n'est pas la mucoviscidose qui est en train de tuer sa belle. C'est le rejet chronique que les médecins lui ont diagnostiqué il y a trois mois. «La mucoviscidose a fait partie de sa vie pendant 23 ans et a nécessité une double transplantation des poumons. Mais 11 mois après l'opération où tout s'est parfaitement passé, ses poumons ont commencé à lâcher, encore et encore», explique-t-il au Sunshine Coast Daily.

Christmas Day, another year I'm stuck in a hospital room looking at all four walls and re watching Christmas movies that are on replay every few hours, these are the chronicles of my life. But today is not just Christmas to me, today is the day, 5 years ago, I agreed to be this handsome fellas girl, and 4 years ago I agreed to be his wife one day, I'm still waiting for that day but I know it's all worth the wait. Today I was feeling low, as you would, while everyone is out celebrating Christmas with family and friends, I saw my mother briefly this morning and my father briefly this afternoon but I didn't even get to see my man at all, you see, I can't be near people who are infectious, and it just so happens that my man is sick this Christmas so he's not allowed to come near me, this was by far the hardest year, spending today in hospital could be classed as a usual thing for me, but not having Liam by my side was an entire different thing. Throughout today he reminded me that some people never even know love, but we do, we are lucky. And he's right, at the end of the day it's not what you have or who your with or what day it is, it's the love you know you share, the love that surrounds you and that's the love that keeps you fighting, here on earth, every single day. So thank you my Liam for reminding me that love is all that matters, you will always be the keeper of my heart. Happy 5th Anniversary to you my love, my best friend, you are the mate of my soul Now and Forever Une photo publiée par Nardya Sinead (@nardyasinead) le 25 Déc. 2016 à 2h26 PST

Bien qu'affaiblie par la maladie, Nardya a choisi de ne pas se laisser abattre. Inquiète de créer des problèmes d'argent à son fiancé, elle a ouvert son propre salon de beauté, acheté une maison avec lui et adopté «trois petites boules de poils». «Malheureusement maintenant, Nardya est en train de perdre la bataille... elle ne rentrera pas à la maison», confie Tachae Douglas-Miller, la cousine de la jeune femme. Aidée de sa sœur, Tachae a lancé une collecte de fonds pour s'assurer que Nardya réalise l'un de ses rêves: ne pas laisser de dettes à son amoureux.

True happiness shines from within. Une photo publiée par Nardya Sinead (@nardyasinead) le 1 Déc. 2016 à 0h44 PST

Malgré l'inéluctable épilogue, la jeune femme reste «malicieuse, rigolote et bavarde», raconte sa cousine. Et depuis son lit d'hôpital, Nardya a trouvé la force de rédiger un message d'adieu bouleversant qu'elle a publié sur Instagram. En voici quelques extraits:

«Peut-être que je t'ai connu toute ma vie, peut-être que je t'ai connu pendant 10 ans, ou peut-être juste pour un petit moment. Mais dans à peine plus d'une semaine, je ne te connaîtrai plus. Je ne verrai plus jamais ton visage, je ne te parlerai plus jamais, je ne te toucherai plus, je ne t'embrasserai plus. Mais je t'aimerai pour toujours, ainsi que les amitiés que nous avons construites et les souvenirs que nous avons créés (...) Merci à vous tous qui avez fait partie de mon voyage dans ce monde fou. Que vous m'ayez fait vivre de bons ou de mauvais moments, vous avez fait de moi la femme que je suis aujourd'hui.

«Ne vous inquiétez pas et soyez heureux»

Les choses ne se passent pas toujours comme prévu. Il y a des choses immenses que je n'aurai jamais, des endroits où je ne me rendrai jamais et des choses que je ne verrai jamais. Mais j'observerai. Toujours. Avec le sourire. Parce que j'ai été là. Je n'abandonnerai jamais. Comme toujours. Je suis simplement en train de lâcher prise».

Nardya explique encore que toutes les dispositions ont été prises pour son enterrement.« S'il vous plaît, ne soyez pas tristes pour moi (...) Ne vous inquiétez pas et soyez heureux (...) Et je vous supplie de vivre votre existence pleinement», conclut-elle.

Maybe I've known you my whole life, maybe I've known you for 10 years, maybe I've known you for only a short while, but in just over a week I will never know you again, I will never see your face again, I will never talk to you, touch you, hold you, ever again. But I will always love you, and the friendships we built, and the memories we made. Every single person who has come and gone from my life has been and gone for a reason and I'm the most blessed person to have lived this incredible life that I have. So thank you to all of you who have been apart of my journey in this crazy world. Whether you made my moments good or bad, you made me into the women I am today. Things do not always turn out how you plan in life, there are some really huge things that I will never have, places I'll never go and things I'll never live to see. But I'll be watching. Always. Smiling. Because I was here. I will never give up. As I never have. Now I'm just simply letting go. Details of my funeral will be posted once everything has been organised. Please don't be sad for me. All I wish is to be remembered as the girl who brightened your day at least once. And please I beg you to live your life to absolute fullest. -N x Une photo publiée par Nardya Sinead (@nardyasinead) le 11 Janv. 2017 à 4h16 PST

(L'essentiel/joc)