Attentat du 13 novembre

12 novembre 2019 11:52; Act: 12.11.2019 12:05 Print

Un «jardin du souvenir» en mémoire des tués

Le conseil de Paris a voté, mardi, la création d'un «jardin du souvenir», dont l'emplacement reste à définir, en mémoire des 130 victimes des attentats du 13 novembre 2015.

storybild

Le 13 novembre 2015, neuf hommes avaient attaqué en plusieurs points la capitale française et Saint-Denis. (photo: AFP/Joel Saget)

Sur ce sujet
Une faute?

Sur proposition de la maire PS de Paris, Anne Hidalgo, l'ensemble des groupes élus au Conseil ont voté à l'unanimité en faveur de ce «projet mémoriel», à la veille des commémorations du quatrième anniversaire des attentats. «Différents lieux vont être proposés aux deux associations, 13 onze 15 et Life for Paris, avec l'accord des maires d'arrondissement concernés», détaille le vœu de l'exécutif parisien.

Ce vote donne ainsi quitus à la Ville de Paris pour «continuer à soutenir ce projet des associations et poursuivre l'accompagnement des victimes», engager des «études de faisabilité plus poussées (...) une fois l'implantation arrêtée».

Lieu d'hommage

Le «jardin du souvenir, accessible aux victimes et à leurs familles mais aussi à toutes les Parisiennes et les Parisiens» permettra de «rassembler, témoigner et garder la mémoire des victimes», et «devra aussi jouer un rôle pédagogique et être un lieu de vie en hommage à toutes les victimes», selon la Ville de Paris.

Le 13 novembre 2015, neuf hommes avaient attaqué en plusieurs points la capitale française et Saint-Denis, aux abords du Stade de France, à des terrasses de restaurants et dans la salle de concerts du Bataclan, faisant 130 morts et plus de 350 blessés. Ces attentats avaient été revendiqués par l'organisation État islamique (EI). Mercredi, une cérémonie se déroulera dans la matinée en présence de la maire de Paris et du ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, devant les plaques commémoratives dévoilées en 2016.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • claude le 12.11.2019 12:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bonne idée mais ''ne serait-il pas temps de se réveiller ''car tous les jours destinataires ''debarque et pollue de leurs stupidité ' maladives. jeunesse réveiller vous !

  • père ortho-grave le 12.11.2019 12:29 Report dénoncer ce commentaire

    Quitus : Acte par lequel le dirigeant d'une société, et plus généralement le responsable de la gestion d'un patrimoine ou d'une opération déterminée, est reconnu s'être acquitté de sa charge -> mot mal utilisé dans le contexte ici mais merci de m'en avoir appris un nouveau...

Les derniers commentaires

  • claude le 12.11.2019 12:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bonne idée mais ''ne serait-il pas temps de se réveiller ''car tous les jours destinataires ''debarque et pollue de leurs stupidité ' maladives. jeunesse réveiller vous !

  • père ortho-grave le 12.11.2019 12:29 Report dénoncer ce commentaire

    Quitus : Acte par lequel le dirigeant d'une société, et plus généralement le responsable de la gestion d'un patrimoine ou d'une opération déterminée, est reconnu s'être acquitté de sa charge -> mot mal utilisé dans le contexte ici mais merci de m'en avoir appris un nouveau...