Coronavirus

01 avril 2020 10:23; Act: 01.04.2020 11:39 Print

Un médicament disponible d'ici un an?

Selon le patron de l'entreprise pharmaceutique Vifor Pharma, l'industrie pourrait mettre sur le marché d'ici un an un médicament contre le Covid-19.

storybild

Selon lui, le monde médical ne va pas attendre une homologation pour prescrire un médicament. (photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Un médicament contre le coronavirus pourrait être mis sur le marché d'ici un an, soit avant un vaccin. L'industrie pharmaceutique se concentre sur des médicaments déjà utilisés contre le sida ou Ebola.

Cela leur permet d'éviter l'analyse toxicologique et de passer directement à l'étude clinique, explique mercredi Philippe Widmer, directeur général de l'entreprise pharmaceutique Vifor Suisse, dans un interview donnée à La Liberté.

Une homologation?

Dans le cas du Covid-19, ces études seront assez courtes. «Les patients seront faciles à recruter dans le monde entier». Les effets et l'efficacité des molécules testées seront analysés. Le patient restera dans l'étude deux à quatre semaines. Les statistiques seront vites concluantes, estime Philippe Widmer.

Selon lui, le monde médical ne va pas attendre une homologation pour prescrire un médicament. C'est déjà le cas avec l'hydroxychloroquine.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jean II le 01.04.2020 11:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Personne ne sait quoi que se soit sur un traitement arrêtez de spéculer . Le moment venu , ils se précipiteront .

  • LeBarbare le 01.04.2020 12:32 Report dénoncer ce commentaire

    On va pas rester 1 an en confinement !!!

  • bonsens le 01.04.2020 11:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trop tard pour l’épidémie

Les derniers commentaires

  • moi domenico le 03.04.2020 12:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    trop tar ....sai mtenant que la population on besoin

  • IHU Marseille le 01.04.2020 14:52 Report dénoncer ce commentaire

    Réveillez vous les gars, le traitement existe déjà depuis 3 semaines et coûte environ 12 euros par patients: Hydrodychloroquine + Azithromicyne

  • anal le 01.04.2020 14:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Big pharma nous b... bien profond

  • Jacques Pote le 01.04.2020 13:46 Report dénoncer ce commentaire

    La bonne blague! Tous les consortiums pharmaceutiques ont un soi-disant remède miracle et veulent être bien sûr les premiers et même les seuls à le commercialiser. Et pour cause, avec un peu plus d'un milliard de clients potentiels, vous imaginez l'enjeu!

  • tuyau le 01.04.2020 13:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il faut prendre ses responsabilités et restez chez vous, pas de rassemblements, n écoutez pas votre patron. Écoutez les consignes. Pour l instant c est le seul remède jusq au jour ou ce vaccin sortira.