États-Unis

04 août 2021 07:19; Act: 04.08.2021 10:23 Print

Un policier tué à quelques mètres du Pentagone

Un policier a été tué mardi, dans une attaque à quelques mètres du Pentagone, qui a brièvement été placé en état d'alerte, selon la police du bâtiment.

storybild

Le policier est décédé des suites de blessures à l'arme blanche et son assaillant a été tué par balle.

Sur ce sujet
Une faute?

Les employés du ministère américain de la Défense ont été appelés par haut-parleur à rester à l'intérieur de la structure vers 10h40 (14h40 GMT) après que plusieurs coups de feu ont été entendus à la station de bus, près du célèbre bâtiment au sud de la capitale Washington, en Virginie.

L'état d'alerte a été levé vers 12h10 mais les issues de la station de métro et de la station d'autobus, qui se trouvent toutes les deux à quelques mètres d'une des entrées du Pentagone mais sont accessibles au public, restent fermées jusqu'à nouvel ordre.

«La Force de protection du Pentagone déplore la perte tragique d'un officier de police du Pentagone, tué lors de l'incident de ce matin à la station d'autobus du Pentagone», a indiqué dans un communiqué, cette unité civile qui assure la protection du bâtiment.

Selon un responsable du ministère de la Défense ayant requis l'anonymat, le policier est décédé des suites de blessures à l'arme blanche et son assaillant a été tué par balle. «L'incident est terminé, la zone est sécurisée, et le plus important, c'est que notre communauté n'est plus menacée», a commenté devant la presse le chef de cette force, Woodrow Kusse.

Drapeaux en berne

Le Pentagone est resté très discret sur les circonstances de l'incident, refusant pendant plusieurs heures de confirmer le décès du policier alors que plusieurs élus de Virginie tweetaient leurs condoléances. «Je suis terriblement attristé par le décès d'un policier du Pentagone, qui a été tué ce matin lors d'un acte de violence insensé», a ainsi tweeté le sénateur démocrate de Virginie, Mark Warner.

Des chaînes de télévision locales montraient dans l'après-midi des dizaines de policiers rassemblés devant l'hôpital de Washington, où le policier avait été transféré, pour lui rendre hommage. Les services d'urgence d'Arlington, la commune où se trouve le Pentagone, siège du ministère de la Défense et du commandement de l'armée américaine, ont indiqué que «plusieurs patients» avaient été pris en charge sur place.

Enquête en cours

Le ministre de la Défense Lloyd Austin, qui ne se trouvait pas dans le bâtiment au moment de l'incident, a ordonné de mettre les drapeaux du Pentagone en berne pour rendre hommage au policier tué.

«Ce policier est mort dans l'exercice de ses fonctions, protégeant les dizaines de milliers de personnes qui travaillent quotidiennement dans le Pentagone ou qui le visitent», a indiqué M. Austin dans un communiqué, précisant simplement que le policier était mort «des suites des blessures infligées ce matin».

Il a souligné qu'une enquête était en cours pour «déterminer les circonstances de l'incident». «Nous devons laisser cette enquête suivre son cours sans intervenir ni nous laisser aller à des spéculations», a-t-il ajouté. M. Austin et le chef d'état-major, le général Mark Milley, se trouvaient à la Maison Blanche pour une réunion hebdomadaire avec le président Joe Biden.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • mila le 04.08.2021 07:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tué avec un couteau. C’est triste la personne qui est morte au Luxembourg mais ici on peut bien lire: un policier tué avec une arme blanche.

  • slado le 04.08.2021 09:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ici au luxembourg le Policier a fait son devoir et on organise une manifestation parce que le criminel a était tue. Le monde est fou c’est criminels on trop de droits bien plus que un citoyen lambda

  • jeff le 04.08.2021 11:29 Report dénoncer ce commentaire

    alors ils vont faire quoi ceux qui organisent la manifestion samedi CONTRE la police ? ils font la même chose dimanche POUR la police ? ces grands intelligents ....

Les derniers commentaires

  • Sun le 04.08.2021 22:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je viens de lire un commentaire qui disait du policier luxembourgeois qui a tirer pour se défendre, qu’il aurait pu le maîtriser autrement… Peut être que celui-ci avait eu la même idée que le lecteur ? Bref… no comment.. RIP

    • Arnold BlackBlack le 05.08.2021 08:03 Report dénoncer ce commentaire

      je crois que l'auteur du commentaire était un certain Chuck Norris

  • Tout et son contraire le 04.08.2021 19:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et là, il n'y aura pas de cagnotte.....

  • Hardliner le 04.08.2021 17:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @cocou Eux ont encore moins peur de gran*e gueu*e comme vous semblez faire partie apparemment. La loi est la loi. Qui joue avec le feu se brûle, logique quand même.

  • cocou le 04.08.2021 14:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    sa serait bien de donner le lien de la cagnotte svp. et tous dans la rue samedi, montrons leur a ces shérif que nous n'avons pas peur d'eux

  • Dorian le 04.08.2021 14:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’était déjà compliqué aux US, mais c’est pire depuis Trump. Les populistes se moquent bien du peuple.