Au Royaume-Uni

05 avril 2020 22:04; Act: 06.04.2020 18:32 Print

Un scandale sexuel en confinement pour Walker?

Le défenseur de Manchester City, Kyle Walker, aurait invité deux prostituées dans son appartement, quelques jours après avoir prôné le respect du confinement.

storybild

Le défenseur de Manchester City, Kyle Walker, aurait invité deux prostituées dans son appartement, quelques jours après avoir prôné le respect du confinement. (photo: AFP/oli Scarff)

Sur ce sujet
Une faute?

L'international anglais de 29 ans a présenté ses excuses et devrait être sanctionné, a affirmé son club.

Selon le quotidien The Sun, le joueur, qui avait appelé le 24 mars sur les réseaux sociaux ses concitoyens à respecter le confinement, aurait convié deux jeunes prostituées et un ami chez lui, mardi.

Excuses

Le défenseur a fait son mea culpa dans un communiqué publié dimanche par le tabloïd. «Je tiens à m'excuser auprès de ma famille, de mes amis, de mon club, de mes supporters et du public pour les avoir laissé tomber», a déclaré Walker.

«Il y a des héros qui font une différence vitale pour la société en ce moment et j'ai tenu à les soutenir et à souligner leurs sacrifices incroyables et le travail qu'ils ont accompli pour sauver des vies au cours de la semaine dernière», a t-il ajouté.

Procédure disciplinaire

De son côté Manchester City s'est déclaré «déçu d'entendre ces allégations». «Nous prenons note de la déclaration et des excuses rapides de Kyle, et nous allons mener une procédure disciplinaire interne dans les prochains jours», a affirmé le club.

Walker est le deuxième joueur de premier plan de la Premier League à avoir enfreint les consignes de confinement. Le capitaine d'Aston Villa, Jack Grealish, s'est rendu à une fête le week-end dernier. Des photos de lui en chaussettes après un possible accident de voiture avaient circulé sur les réseaux sociaux. Quelques heures seulement avant cette sortie, le joueur avait lui aussi exhorté les supporters à rester chez eux. Grealish s'est excusé et a été condamné à une amende et une sanction disciplinaire par Villa.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Quel con le 06.04.2020 00:19 Report dénoncer ce commentaire

    "Faites ce que je dis, pas ce que je fais".

  • Aucun respect le 06.04.2020 15:12 Report dénoncer ce commentaire

    Inadmissible de ne pas respecter le confinement !

  • bonsens le 06.04.2020 17:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Gros besoin

Les derniers commentaires

  • bonsens le 06.04.2020 17:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Gros besoin

  • Aucun respect le 06.04.2020 15:12 Report dénoncer ce commentaire

    Inadmissible de ne pas respecter le confinement !

  • Quel con le 06.04.2020 00:19 Report dénoncer ce commentaire

    "Faites ce que je dis, pas ce que je fais".

    • True Lies le 06.04.2020 08:40 Report dénoncer ce commentaire

      "et surtout: ne dites pas ce que je fais!"