Au Luxembourg

11 septembre 2018 16:20; Act: 30.11.2018 12:25 Print

Une bière bio et végane arrive sur le marché

BASCHARAGE - La Brasserie Nationale, entreprise familiale luxembourgeoise, surfe sur la vague du bio au Grand-Duché en ressuscitant la marque Funck-Bricher.

storybild

Les colles utilisées pour les packs et les étiquettes sont fabriquées à base d’amidon. (photo: Editpress/Julien Garroy)

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous savons rester à l’écoute des consommateurs», a déclaré ce mardi, Frédéric de Radiguès, directeur général de la Brasserie Nationale, justifiant ainsi le lancement d'une bière bio et végane, totalement dans l'air du temps. L'entreprise familiale luxembourgeoise, qui brasse les marques Bofferding et Battin, relance du même coup la marque Funck-Bricher, qui avait disparu dans les années 70.

Afin de fabriquer cette bière bio (taux d’alccol de 5,5 %), la Brasserie Nationale a dû obtenir les certifications nécessaires pour le houblon et le malt. Pour l'appellation végane, l’entreprise indique que la Funck-Bricher ne comprend aucun sous-produit d’origine animale dans le processus de brassage. En outre, les colles utilisées pour les packs et les étiquettes sont fabriquées à base d’amidon.

Les résidents seront-ils prêts à trinquer avec cette nouvelle bière? Car le bémol réside dans son prix, à savoir 35 à 40% plus élevé qu’une bière traditionnelle, à cause notamment du coût du malt bio (3,5 fois plus cher que le malt traditionnel). Frédéric de Radiguès demeure confiant et explique en souriant espérer que «chaque Luxembourgeois ait bu au moins cinq Funck-Bricher d’ici la fin de l’année». Si la Brasserie vise le marché national, elle projette à plus long terme de commercialiser la Funck-Bricher en dehors du Luxembourg.

(Olivier Loyens/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Réaliste le 11.09.2018 16:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trop fort une étiquette bio et paf la bière double son prix ,à quand les ouvriers bio?

  • Une question le 11.09.2018 17:03 Report dénoncer ce commentaire

    Outre le nom et le logo, la recette de cette "Funck-Bricher" est-elle (inspirée de) celle de la Funck-Bricher originale ? car il paraît que cette bière était très bonne (avant d'être reprise par Bofferding et retirée de la vente...). Je suis malheureusement "trop jeune" pour avoir pu la goûter à l'époque...

  • SoSa le 11.09.2018 19:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @vero...Monsieur Lentz est toujours là et il perpétue la tradition

Les derniers commentaires

  • albert le mousketaire le 12.09.2018 08:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    30 a 40 % plus cher !! Je ne sais pas qui leur a demandé de produire cette nouvelle bière? Drôle d’idée ! J’espère que les consommateurs ne tomberont pas de le panneau ! A bon entendeur amis de marketing !

    • @albertlemousketaire le 12.09.2018 15:07 Report dénoncer ce commentaire

      4,00€ le pack de 4 bouteilles + 1 verre offert pendant tout le mois de septembre... je ne sais pas qui vous a demandé d'écrire un commentaire aussi acerbe.

  • Nathan Hirsch le 12.09.2018 08:40 Report dénoncer ce commentaire

    C'est une hérésie. Je ne boirai desormais plus de bière provenant de la brasserie nationnale.

  • Marco le 11.09.2018 23:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi je continue à boire ma bonne Bofferding bio ou pas ..

  • vrai travailleur le 11.09.2018 23:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A quand la bière sans biere

  • Commodore le 11.09.2018 21:40 Report dénoncer ce commentaire

    certains questionnent bière "végane"... Point 1: Il faut lire l'article: le point important est que la colle pour l'étiquette sur bouteille, ainsi que la colle pour le carton du six-pack ne sont pas produits avec de l'amidon (qui est parfois extrait de restes d'annimaux, p.ex. des os). Point 2: les bactéries et levures... Mesdames, Messieurs, révisez votre ancien cours de biologie: Les bactéries et levures NE SONT PAS des annimaux, mais des organismes vivants ni faune ni flore. Les bactéries et levures sont donc incontestablement véganes.

    • oui mais aussi le 12.09.2018 15:49 Report dénoncer ce commentaire

      cela dépend des souches des bactéries, il y a des bactéries qui proviennent de souches végétales et d'autres qui peuvent provenir de souches animales. Sinon le processus de filtration, que ce soit pour la bière comme pour les vins, utilise très souvent de l'oeuf, qui pour le coup n'est pas vegan.