Fièvre jaune

04 décembre 2020 15:11; Act: 04.12.2020 15:41 Print

Une épidémie tue 172 personnes au Nigeria

Une épidémie de fièvre jaune, détectée en novembre, a provoqué la mort de 172 personnes au Nigeria, a annoncé vendredi, l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

storybild

Le pays le plus peuplé d'Afrique - comme le reste du continent - a jusqu'à présent relativement été épargné par la pandémie de coronavirus. (photo: AFP/Pius Utomi Ekpei)

Sur ce sujet
Une faute?

«Au 24 novembre, l'épidémie avait été détectée dans cinq États du Nigeria - Delta, Enugu, Bauchi, Benue et Ebonyi», a indiqué à la presse, à Genève, le porte-parole de l'organisation, Tarik Jasarevic.

«Au total, 530 cas suspects ont été enregistrés, dont 48 confirmés par des tests en laboratoire. L'ensemble de ces 530 cas suspects a entraîné la mort de 172 personnes», a-t-il ajouté.

Augmentation de maladies

Il n'existe pas de traitement spécifique contre la fièvre jaune, qui est largement transmise en milieu urbain par les moustiques. Le pourcentage de personnes vaccinées contre la fièvre jaune reste faible dans de nombreuses régions d'Afrique, même si le vaccin est efficace à presque 100% et relativement bon marché.

Les experts de la santé ont averti ces derniers mois que la pandémie de coronavirus pourrait provoquer une augmentation de certaines maladies en raison de l'interruption des programmes de vaccination. En octobre, l'OMS a annoncé que le Nigeria reprenait les vaccins contre la fièvre jaune, après avoir renforcé les mesures de sécurité en raison du Covid-19, dès le mois de mars, et espérait vacciner 30 millions de personnes prochainement.

Le pays le plus peuplé d'Afrique - comme le reste du continent - a jusqu'à présent relativement été épargné par la pandémie de coronavirus. Le virus a officiellement fait 1 179 morts pour plus de 68 300 cas recensés dans le pays, mais le nombre de tests y est largement insuffisant.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • freddy le 05.12.2020 01:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est la huitième vague du Corona, ils ne peuvent rien contenir dans ses pays la, ils sont tellement propres c'est phénoménal.

  • Phi le 04.12.2020 18:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est pas le corona .

Les derniers commentaires

  • freddy le 05.12.2020 01:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est la huitième vague du Corona, ils ne peuvent rien contenir dans ses pays la, ils sont tellement propres c'est phénoménal.

  • Phi le 04.12.2020 18:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est pas le corona .