Göteborg

28 septembre 2021 12:29; Act: 28.09.2021 13:42 Print

Une explosion fait 20 blessés dans un immeuble en Suède

Au moins vingt personnes ont été blessées, dont quatre grièvement, dans une explosion qui a ravagé un immeuble de Göteborg, mardi, ont indiqué les autorités suédoises.

storybild

La police n'a pas exclu la piste criminelle, évoquant la possibilité qu'un engin explosif ait pu été placé devant l'une des portes d'entrée. (photo: AFP/Bjorn Larsson Rosvall)

Sur ce sujet
Une faute?

D'après des images diffusées dans les médias locaux, une épaisse fumée blanche continuait de s'échapper de l'immeuble, mardi matin, tandis que des ambulances, des camions de pompiers et des équipes de secours ont envahi le secteur. La cause de l'explosion, qui a déclenché un incendie peu avant 5h (3h GMT) dans le centre de Göteborg, n'est toutefois pas encore connue, a indiqué la police.

«Le site a été bouclé et les opérations de secours sont en cours», a déclaré Hans-Jörgen Östler, porte-parole de la police régionale. «Dès que le site sera sécurisé, nous commencerons une enquête technique pour déterminer la cause de l'incendie et de l'explosion», a-t-il ajouté.

Selon des sources policières citées par le journal local GP, un engin explosif a pu avoir été placé devant l'une des portes d'entrée. Le chef des opérations de secours, John Pile, a souligné qu'«une explosion dans une zone d'habitation, ou une explosion en général, n'est généralement pas d'origine naturelle», d'autant que l'immeuble n'est pas alimenté en gaz.

Seize personnes souffrant de blessures liées à l'explosion et à l'incendie qui a suivi, ont été transportées à l'hôpital universitaire de Göteborg, selon la porte-parole de l'établissement, Ingrid Fredriksson. Parmi elles, trois femmes et un homme ont été gravement blessés.

«Mais il n'est pas certain qu'il n'y en aura pas plus, car l'événement est toujours en cours», a-t-elle prévenu peu avant 10h (8h GMT). La Suède peine depuis plusieurs années à contrer l'essor de bandes criminelles, qui s'est notamment traduit par un nombre élevé de fusillades mortelles, d'explosions et de règlements de comptes dans un pays par ailleurs plutôt paisible.

En 2020, dans un pays d'un peu plus de 10 millions d'habitants, plus d'une centaine de détonations ont été recensées, et 102 autres incidents concernant des tentatives d'explosion ou des préparatifs.

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ratten volk le 28.09.2021 17:20 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre Suède.. infesté de rats

Les derniers commentaires

  • Ratten volk le 28.09.2021 17:20 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre Suède.. infesté de rats