France

27 novembre 2021 11:46; Act: 27.11.2021 13:29 Print

Une femme poignardée à mort par son compagnon

Une femme de 44 ans a été tuée à coups de couteau au pied de son immeuble vendredi soir à Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) par son compagnon, qui venait de sortir de prison.

Sur ce sujet
Une faute?

La victime rentrait chez elle vers 19h45 lorsqu'elle a croisé son compagnon qui lui a assené plusieurs coups de couteau, a indiqué le parquet, confirmant une information du Point. L'auteur des faits, âgé de 51 ans, avait été condamné le 25 juillet à un an de prison dont six mois ferme pour des violences et des menaces commises sur sa compagne le 7 juin.

Sa compagne ayant déclenché son téléphone grave danger le 5 octobre, une partie de son sursis avait été révoquée. Puis il avait été libéré le 19 novembre. Les deux filles du couple âgées de 5 et 14 ans n'ont pas assisté à la scène et ont été prises en charge par le protocole féminicide mis en place en Seine-Saint-Denis.

L'auteur des faits s'est rendu le soir même au commissariat et a été placé en garde à vue, a précisé le parquet de Bobigny. Selon un récent bilan du ministère de l'Intérieur, 146 femmes ont été victimes de féminicides, c'est-à-dire tuées par leur conjoint ou ex-conjoint en 2019, et 102 en 2020.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Caroline le 27.11.2021 12:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et encore une femme assassiné a cause que la loi prend pas tout ça au sérieux la pauvre il sort de prison avec une pensé de la tué jespere que maintenant il va rester a vie en prison ??? dommage pour la femme assassiné

  • Peace & Love le 27.11.2021 12:56 Report dénoncer ce commentaire

    A mon époque, quand on retrouvait notre liberté, on pensait à un bon petit repas et de faire l'amour. Mais d'où vient tout cette horrible violence ?

  • raoul le 27.11.2021 13:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comment le mec peut être dehors alors qu’il devait purger 6mois ferme. Notre justice n’est plus faite pour protéger les plus faibles

Les derniers commentaires

  • bonne f le 28.11.2021 07:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je pense aux enfants.

  • fabi le 28.11.2021 06:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    6 mois fermes???? Laissez moi rire

  • Pangloss le 27.11.2021 23:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @raoul les 6 mois ont certainement été déjà commencés à purger s’il était en détention préventive. Mais dans tous les cas la femme malheureuse a payé les frais d’une justice défaillante.

  • luxembourg combien de réel victime le 27.11.2021 15:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Caroline : la violence physique et aussi psychologique devrait être interdite et sanctionnée. Se moquer et Jouer avec la vie des femmes , les manipuler les utiliser comme des objets est horrible puis s en débarrasser une fois bien user détruites . Au Luxembourg ça existe aussi malheureusement.

  • luxembourg combien de réel victime le 27.11.2021 15:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Que chaque femme retrouvée blessée inconsciente,consciente ou décédée , Il y ait automatiquement prélèvement des empreintes sur l arme…Que la victime soit interrogée par la police, rédiger et signer par la victime , rétablie que la victime soit suivie par une enquête et un psy durant des mois .Ne jamais faire passer une suspicion crime pour une tentative suicide ou suicide et boucler vite l enquête.Il faut comprendre le pourquoi du comment . L habit ne fait pas le moine, sceller l arme !