Au Costa Rica

05 décembre 2017 07:25; Act: 05.12.2017 13:05 Print

Une figure de Wall Street mutilée par un requin

Une Américaine a été mortellement mordue par un requin tigre, jeudi, au large de l'île Cocos. L'instructeur de plongée qui l'accompagnait a aussi été attaqué, mais il a survécu.

Sur ce sujet

Une touriste new-yorkaise de 49 ans a été victime d'une attaque mortelle de requin tigre, jeudi dernier, lors d'une session de plongée au large de l'île Cocos. Rohina Bhandari, directrice d'une entreprise de capital-investissement à Wall Street, a été sortie de l'eau après avoir été gravement mordue aux jambes, a déclaré le ministère costaricien de l'Environnement. Les gardiens du parc ainsi que des vacanciers ayant une formation médicale ont tout tenté pour sauver la quadragénaire, en vain.

L'instructeur de plongée qui l'accompagnait a également été mordu, mais sa vie n'est pas en danger, rapporte le «New York Daily News». L'homme, conscient et dans un état relativement stable, a expliqué aux autorités que le requin a attaqué alors que le groupe de 18 personnes était en train de remonter à la surface, vers la fin de la session. Un homme sur un bateau et d'autres plongeurs ont essayé d'éloigner le prédateur mais il était trop tard. «Au moment d'atteindre la surface, l'attaque contre la touriste était déjà grave», a ajouté le ministère.

L'île Cocos, parc national protégé du Costa Rica, est réputée pour l'abondante variété de requins qui fréquente ses eaux. Sur les réseaux sociaux, les proches de la victime ont rendu hommage à une personne «formidable», «lumineuse» et «gentille», qui «aimait la vie».

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • N. Sharkosi le 05.12.2017 08:10 Report dénoncer ce commentaire

    Une requin de la finance qui se fait mordre par un requin, quelle ironie.

  • Natural Fact le 05.12.2017 07:34 Report dénoncer ce commentaire

    C'est triste, mais c'est la nature! Il faut vivre avec ce genre de prédateurs qui sont bénéfiques à l'écosystème. L'homme fait bien pire... RIP

  • protecteur le 05.12.2017 08:25 Report dénoncer ce commentaire

    preuve que nous ne somme pas au sommet de la chaine alimentaire, dommage pour elle mais nous faisont bien pire avec certaine espece

Les derniers commentaires

  • traintrain le 05.12.2017 18:27 Report dénoncer ce commentaire

    on épuise les zones de pêche qui sont aussi les endroits ou se nourrissent les requins, ils n'ont pas le choix d'aller chasser ailleurs et goûtent à tout ce qu'ils trouvent... c'est nous qui sommes chez eux, pas l'inverse.

  • mimi le 05.12.2017 17:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    lol ben si on éviter d aller faire chier c pauvre poisson hein y aurais pas de chose pareil chacun dois rester a sa place et c tout

  • RamBo le 05.12.2017 13:30 Report dénoncer ce commentaire

    Parc national protégé ????? Et des touristes y nagent ?

  • Du balais le 05.12.2017 09:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A noter que l’homme n’est pas une proie naturelle pour le requin. Dès qu’il attaque un homme, il le laisse tranquille après l’avoir peut-être bien blessé mais ne le dévore pas. Par contre l’humain qui chasse le requin, ça c’est une réalité. Suffit de voir ce qui se fait dans certains pays comme le Japon.

  • georgette le 05.12.2017 09:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Toutes choses à sa place et toutes places a sa chose.