En Italie

22 juillet 2019 18:57; Act: 23.07.2019 08:15 Print

Une loi pour lutter contre l'addiction aux écrans

La dépendance au smartphone est au cœur d'une proposition de loi en Italie qui vise à lutter contre son usage abusif.

storybild

La dépendance au smartphone se manifeste par un usage compulsif et un suivi constant des mails ou des réseaux sociaux. (Photo d'illustration) (photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Une proposition de loi portée par le Mouvement 5 Etoiles (M5S antisystème, au pouvoir) en Italie a pour but de prévenir et de soigner la nomophobie, la peur de se trouver sans téléphone portable ou d'être dans l'impossibilité de s'en servir.

«Nomophobie»: le néologisme est emprunté à l'anglais et constitue l'acronyme de «no mobile phone phobia». La nomophobie se manifeste par un usage compulsif du smartphone et un suivi constant des mails ou des réseaux sociaux, souvent jusqu'à une heure avancée de la nuit.

Utilisation addictive du smartphone

Le texte propose l'instauration de formations en matière de prévention et de soin ou des programmes spécifiques pour permettre aux parents de détecter les comportements à risques de leurs enfants. Le texte prévoit aussi d'introduire «l'éducation à un usage conscient du réseau internet et des réseaux sociaux» à l'école. Selon une enquête de l'Association nationale Dépendance technologique, la moitié des jeunes Italiens entre 15 et 20 ans contrôlent leur smartphone 75 fois par jour.

Un autre rapport publié en juin montre que 61% des Italiens utilisent leur téléphone ou leur tablette également au lit, un pourcentage qui monte à 81% parmi les 18-34 ans. Dans la proposition du M5S, qui cite des recherches scientifiques, cette addiction est comparée à la dépendance aux jeux de hasard.

L'addiction au smartphone «est très semblable aux autres dépendances dans la mesure où elle cause des interférences dans la production de dopamine», la molécule associée au plaisir qui est libérée par le cerveau, précise le texte.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lestrollsrusses le 23.07.2019 16:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout à fait d'accord avec mes collègues !

  • vegan le 22.07.2019 23:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Alors il faudrait egalment faire la même chose avec les boissons sucrées et les sucres raffinés en général. Qui eux aussi stimulent des partie dans le cerveaux similaires à l’heroine. Et bien d’autres aliments nocifs

  • Aquavelva le 24.07.2019 10:27 Report dénoncer ce commentaire

    Un Italien sans smartphone cela n'existe pas. Je l'ai constaté après avoir vécu 1 an en Italie. Certains en ont même 2 avec 2 numéros différents. J'avais trouvé cela hallucinant déjà en 2005.

Les derniers commentaires

  • Aquavelva le 24.07.2019 10:27 Report dénoncer ce commentaire

    Un Italien sans smartphone cela n'existe pas. Je l'ai constaté après avoir vécu 1 an en Italie. Certains en ont même 2 avec 2 numéros différents. J'avais trouvé cela hallucinant déjà en 2005.

  • Lestrollsrusses le 23.07.2019 16:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout à fait d'accord avec mes collègues !

  • vegan le 22.07.2019 23:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Alors il faudrait egalment faire la même chose avec les boissons sucrées et les sucres raffinés en général. Qui eux aussi stimulent des partie dans le cerveaux similaires à l’heroine. Et bien d’autres aliments nocifs

    • Sucre le 23.07.2019 10:59 Report dénoncer ce commentaire

      Tout à fait d'accord. Le sucre est en effet une drogue légale.

    • Kafka le 23.07.2019 12:55 Report dénoncer ce commentaire

      ok 1000 % la drogue la plus dure qui existe.. le Diable en culotte de velours !