En France

16 décembre 2019 10:53; Act: 16.12.2019 11:32 Print

Vers une paralysie du pays pendant les fêtes?

Alors qu'une nouvelle manifestation nationale est prévue en France contre la réforme des retraites, le risque de paralysie du pays se précise.

storybild

Comme depuis le 5 décembre, les usagers tentent de s'organiser. (photo: AFP/Bertrand Guay)

Sur ce sujet
Une faute?

Une semaine à très haut risque s'ouvre en France pour le gouvernement, lundi, à la veille d'une nouvelle manifestation nationale contre la réforme contestée des retraites et, sans compromis en vue, le risque d'une paralysie du pays pendant les fêtes de Noël se profile.

Les transports parisiens restaient bloqués lundi matin, avec huit lignes de métro fermées et un trafic très perturbé des trains de banlieue. Sur les routes en région parisienne, plus de 620 kilomètres de bouchons étaient enregistrés contre 200 à 350 km en temps normal. Un tiers des trains à grande vitesse circulait et 4 trains régionaux sur 10.

Les parties se renvoient la balle

Comme depuis le 5 décembre, les usagers tentent de s'organiser. François, parti de chez lui à 4h50, doit traverser une bonne partie de la région parisienne pour se rendre au travail. «Jusqu'à présent, j'avais fait du télétravail ou pris ma voiture. Mais la voiture ce n'est plus possible, à la fois financièrement et au niveau de la fatigue», dit-il en attendant un train à la gare Saint-Lazare.

Avec le risque d'une poursuite de la grève pendant les fêtes de fin d'année, gouvernement et syndicats se renvoient la responsabilité d'une éventuelle paralysie du pays. «Si le gouvernement retire son projet et (qu')on discute sérieusement sur comment améliorer le système (...) eh bien tout se passera bien. Sinon, les grévistes décideront de ce qu'ils ont à faire jeudi ou vendredi», a déclaré Philippe Martinez, numéro 1 du syndicat CGT majoritaire à la société des chemins de fer SNCF, à cinq jours du début des congés de fin d'année.

Un plan de la SNCF

«Faire grève c'est légitime, mais on peut respecter des moments comme les fêtes de fin d'année où chacun veut retourner dans sa famille», a répondu la ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne, lundi sur France 2, estimant «irresponsable» de «gâcher les vacances des Français».

Pour les fêtes, la SNCF prépare un «plan bis» si la grève des cheminots se prolonge. Une responsable de la compagnie a promis d'«essayer d'accomplir des miracles» pour proposer d'autres horaires de départ en cas d'annulation. Mais la moitié des voyageurs resteraient sur le carreau.

Nouveau test mardi

Mardi sera une journée décisive. L'ensemble des syndicats appellent désormais à la grève et à la manifestation, y compris les organisations réformistes comme la CFDT, premier syndicat de France.

Ces organisations sont furieuses que le Premier ministre Édouard Philippe ait maintenu une mesure d'âge dans son projet de transformation des 42 régimes de retraite existants en un système universel par points. La fixation d'un «âge d'équilibre» (64 ans en 2027) pour encourager l'allongement des cotisations et maintenir l'équilibre financier du système signifie que chacun pourra continuer à partir à la retraite à 62 ans, mais avec un malus sur sa pension et un bonus pour ceux partant après.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mais merde alors le 16.12.2019 11:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Douce France...Cher pays de mon enfance.... mais alors que de mon enfance....

  • mila le 16.12.2019 11:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je plains tous ses gens qui pendant l’année doivent subir toutes ces blocages, une fois pour une raison une pour une autre.Ils trouvent toujours une raison pour bloquer un pays sans réfléchir que plus ils bloquent moins d’argent il y aura et tôt ou tard ils le paieront. Ça serait intéressant de savoir où les syndicats pensent aller chercher l’argent pour continuer à payer sans léser d’autres contribuables.

  • gonzi le 16.12.2019 13:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les français travail jusque tard mais le plus grave de tout ça c’est qu’il reçoivent une misère à l’heure de la retraite

Les derniers commentaires

  • Citoyen 57 le 17.12.2019 16:07 Report dénoncer ce commentaire

    Les esclaves des temps modernes font pitié. Quand ils verront le niveau de leur pension aprés 64 ans dans un premier temps..., ils pleurnicheront dans leur coin... Les congés payés ça vous dit quelque chose,le droit de gréve, les comités d 'entreprise le syndicalisme . Il faudrait faire comme dans certains pays d'Europe ou seuls les grevistes obtiennent ce qu'ils ont demandé quand le mouvement abouti.Ceux qui ont bossés n obtiennent rien.D'ou le faible taux de syndiqués en France 11%.Laissons faire les grévistes ils revendiquent pour tous Belle mentalité.

    • @ Citoyen 57 le 18.12.2019 15:15 Report dénoncer ce commentaire

      Mais bien sur ils revendiquent pour tous...et vous croyez vraiment cela? C'est pour ça qu'ils bloquent les autres, ceux qui veulent travailler, ceux qui veulent se retrouver pour les fêtes...il étaient où quand les infirmiers ont manifesté ou les pompiers? S'ils revendiquaient pour tous, ils auraient été à leurs côtés aussi à ces moments-là. Ils bossent 35 h par semaines, peuvent partir à la retraite à 52, voire 57 ans et vous trouvez ça normal? que les autres continuent à payer pour que eux aient la belle vie? Alors oui revendications idem pour tous, tous à la retraite à 64 ans et pas avant.

  • Xavier le 17.12.2019 12:28 Report dénoncer ce commentaire

    J'en connais beaucoup qui une fois leur retraite prise, leur santé s'est mise à dégringoler. Alors, j'espère pouvoir rester travailler le plus tard possible, car j'aime en plus travailler.

  • mila le 16.12.2019 17:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J’ai travaillé bien plus d’heures que les grévistes et je ne ganhe pas autant qu’eux. Et nos enfants vous y avez pensé ?

  • un petit avis le 16.12.2019 14:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui oui manifestée !! Ils suivent sans vraiment savoir . Ce type d organisation jamais ils vont de l autre sens !! On travaille , on reste productifs !!! Au retour on aura de transports !!! de logements !! de la sécurité !! Mais non on fait tout à l inverse , caser , déranger , détruire BRAVO !!!

    • Le Belge, une fois le 16.12.2019 18:44 Report dénoncer ce commentaire

      100% raison!

  • gonzi le 16.12.2019 13:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les français travail jusque tard mais le plus grave de tout ça c’est qu’il reçoivent une misère à l’heure de la retraite