En Russie

02 décembre 2019 15:52; Act: 02.12.2019 15:59 Print

Vol MH17: un suspect est retourné en Ukraine

Le parquet néerlandais a accusé lundi, Moscou, d'avoir «autorisé» un suspect ukrainien, dans l'explosion du vol MH17, à quitter la Russie.

storybild

Les 298 personnes à son bord ont péri. (photo: AFP/Phil Nijhuis)

Sur ce sujet
Une faute?

Volodymyr T., un ancien responsable des séparatistes pro-russes, avait été remis à la Russie, en septembre dans le cadre d'un vaste échange de prisonniers entre Moscou et Kiev.

Les Pays-Bas ont immédiatement demandé à la Russie l'extradition de Volodymyr T., soupçonné par les enquêteurs néerlandais d'avoir été impliqué dans le crash de l'avion du vol MH17 en 2014 au-dessus de l'est de l'Ukraine. «Selon des médias, Volodymyr T. est déjà retourné dans sa résidence dans l'est de l'Ukraine», a déclaré lundi, le parquet néerlandais, dans un communiqué.

Transféré en Russie

«Le ministère public a conclu que la Russie avait volontairement autorisé Volodymyr T. à quitter la Fédération de Russie et avait refusé d'exécuter la demande néerlandaise, alors qu'elle était tenue de le faire en vertu de la Convention européenne d'extradition», a-t-il indiqué. La Convention européenne d'extradition, entrée en vigueur en 1957, est régie par le Conseil de l'Europe, dont la Russie est membre depuis 1996.

Selon le parquet, Moscou a affirmé ne pas être en mesure de localiser M. Tsemakh. Volodymyr T., 58 ans, avait été arrêté en juin, par les services secrets ukrainiens, à son domicile dans le territoire aux mains des séparatistes. Il avait ensuite été transféré en Russie dans le cadre d'un échange historique de prisonniers, malgré les appels des Pays-Bas à ne pas le remettre à Moscou. Les autorités ukrainiennes avaient toutefois différé l'échange pour permettre au parquet néerlandais d'entendre Volodymyr T.

Le Boeing de la compagnie Malaysia Airlines, parti d'Amsterdam pour Kuala Lumpur en 2014, avait été touché en plein vol par un missile BUK de conception soviétique au-dessus de la zone de conflit armé avec les séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine. Les 298 personnes à son bord avaient péri. Trois Russes et un Ukrainien seront traduits en justice en mars 2020 aux Pays-Bas pour leur rôle dans cette tragédie. Ils seront probablement jugés par contumace, la Russie et l'Ukraine ne transférant pas hors de leurs frontières leurs ressortissants poursuivis à l'étranger.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Stéphanie le 02.12.2019 17:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien dit Segueï, longue vie à notre bien aimé Président Vladimir Vladimirovitch.

  • Dubitatif le 02.12.2019 16:37 Report dénoncer ce commentaire

    «l'Ukraine ne transférant pas hors de leurs frontières leurs ressortissants poursuivis à l'étranger.» Ha bon? Même un pays faisant partie de l'EU? Ben on aura tout vu! L'Europe n'est vraiment qu'un rêve chimérique...

  • Kwess le 03.12.2019 10:47 Report dénoncer ce commentaire

    Il avait été arrêté en juin, par les services secrets ukrainiens, à son domicile dans le territoire aux mains des séparatistes. Formidable quand même: les services secrets ukrainien vont arrêter un bandit dans un territoire ennemi. Deux mois plus tard ils l'échangent - pourquoi? Si cet homme est responsable de la mort de 300 gens on lui fait le procès et on ne l'échange pas. Mais soit: Ce type est revenu dans ce territoire des séparatistes. L'Ukraine n'extrade pas ses ressortissants et la Russie n'a rien à chercher dans le Donbas ukrainien. Quoi faire? Peut être que Trump a une solution

Les derniers commentaires

  • Kwess le 03.12.2019 10:47 Report dénoncer ce commentaire

    Il avait été arrêté en juin, par les services secrets ukrainiens, à son domicile dans le territoire aux mains des séparatistes. Formidable quand même: les services secrets ukrainien vont arrêter un bandit dans un territoire ennemi. Deux mois plus tard ils l'échangent - pourquoi? Si cet homme est responsable de la mort de 300 gens on lui fait le procès et on ne l'échange pas. Mais soit: Ce type est revenu dans ce territoire des séparatistes. L'Ukraine n'extrade pas ses ressortissants et la Russie n'a rien à chercher dans le Donbas ukrainien. Quoi faire? Peut être que Trump a une solution

  • Stéphanie le 02.12.2019 17:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien dit Segueï, longue vie à notre bien aimé Président Vladimir Vladimirovitch.

  • Segueï le 02.12.2019 16:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui bien dit la Russie doit en finir une fois pour toutes avec l'Ukraine, Vladimir Vladimirovitch l'a bien compris. D'accord avec les autres collègues.

    • Censuré 57 le 02.12.2019 16:54 Report dénoncer ce commentaire

      "la Russie doit en finir une fois pour toutes avec l'Ukraine" quel bon voisin vous faites, vouloir "en finir" avec un pays indépendant limitrophe... Avec de telles déclarations on se demande vraiment pourquoi la Russie n'est pas "bien vue" en Occident...

  • Dubitatif le 02.12.2019 16:37 Report dénoncer ce commentaire

    «l'Ukraine ne transférant pas hors de leurs frontières leurs ressortissants poursuivis à l'étranger.» Ha bon? Même un pays faisant partie de l'EU? Ben on aura tout vu! L'Europe n'est vraiment qu'un rêve chimérique...

    • Censuré 57 le 02.12.2019 16:51 Report dénoncer ce commentaire

      En parlant de rêve... L'Ukraine ne fait pas partie de l'UE...

  • Grand Maître le 02.12.2019 16:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La Russie doit réagir.

    • Censuré 57 le 02.12.2019 16:55 Report dénoncer ce commentaire

      Elle a réagit... En le laissant filer sans respecter ses engagements...

    • L'Ukrainien le 03.12.2019 10:39 Report dénoncer ce commentaire

      Non, la Russie ne doit réagir. L'engagement dit que si quelqu'un est en danger on ne l'extrade pas. Sinon elle devrait aussi extrader Snowdon! Aussi Volodymyr T. a quitté le territoire russe. Les Pays-Bas devraient s'adresser au pays où il se trouve!