Cour grand-ducale

04 mars 2016 12:05; Act: 04.03.2016 12:50 Print

La Grande-​​Duchesse évoque son pays natal

LUXEMBOURG - Maria Teresa raconte sa relation avec Cuba, que sa famille a fui. Elle a des projets pour ce pays, dans lequel elle aimerait retourner.

storybild

Lorsqu'elle s'est fiancée avec Henri en 1980, Maria Teresa a reçu un bouquet de fleurs de Fidel Castro, a-t-elle raconté. (photo: Editpress)

  • par e-mail
Sur ce sujet

«Une chose qui me ferait un plaisir énorme serait de pouvoir faire un voyage avec le professeur Muhammad Yunus, à Cuba, pour lancer des microcrédits», explique la Grande-Duchesse Maria Teresa. Selon sa biographie officielle, la Grande-Duchesse est très engagée dans la microfinance et travaille étroitement depuis de nombreuses années avec l'économiste bangladais, inventeur du microcrédit et prix Nobel de la paix 2006. «C'est quelque chose qui me passionnerait. Je ne sais pas si l'ouverture est suffisante pour faire cela dès maintenant, mais c'est un rêve que j'ai».

À l'âge de 3 ans, en octobre 1959, cette fille de banquiers cubains a fui La Havane avec sa famille, au moment de la révolution qui installa Fidel Castro au pouvoir. «Ce n'était ni un ami ni un ennemi. C'était la personne à cause de laquelle toute ma famille a dû quitter l'île de Cuba. Ce n'est pas une situation facile», se souvient-elle. Pour autant, lorsqu'elle s'est fiancée avec son futur époux Henri, le 7 novembre 1980, le Lider Maximo a été le premier à la féliciter: «Le tout premier bouquet qui arrive au Palais est un énorme bouquet de roses rouges, avec une carte de la part de Fidel Castro, avec toutes ses félicitations».

Un symposium sur les femmes victimes de la guerre

Des années après son mariage, le 14 février 1981, et l'accession au trône du Grand-Duc Henri en octobre 2000, elle rencontrera le leader cubain à La Havane, à l'initiative d'un cousin germain proche du régime castriste. Saluant la normalisation diplomatique entre Washington et La Havane, la souveraine du Luxembourg se déclare «très heureuse pour la population cubaine qui a beaucoup souffert pendant de très nombreuses années». «Les Cubains sont un peuple qui est géographiquement proche des États-Unis, mais dont le regard et le cœur sont tournés vers l'Europe. Il me tient à cœur que l'Europe soit très présente en ce moment de changement à Cuba». «Du point de vue économique, il y a énormément à faire pour cette île, mais je sais aussi que le peuple cubain est un peuple très travailleur et que les choses à Cuba peuvent changer très, très vite», anticipe Maria Teresa.

Retourner à Cuba n'est pas sa seule priorité. Après l'organisation d'un forum international sur la dyslexie, elle démarrera bientôt les préparatifs d'un symposium qu'elle veut lancer en 2017 sur le thème des femmes «vectrices de la paix mais premières victimes de la guerre». Son idée est de rassembler ses consœurs «pour des causes essentielles», tel le combat contre «les viols comme arme de guerre» qui ont pris «des proportions épouvantables». Et Maria Teresa se dit prête à recommencer à travailler avec des jeunes des camps de réfugiés «pour éviter qu'ils ne tombent aux mains de milices qui voudraient les embrigader comme enfants soldats».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Mary le 04.03.2016 17:02 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien d'avoir des projets dans la vie . Bonne chance Votre Altesse royale. J'ai vu un jour une émission télévisée sur cet économiste bangladais, inventeur du microcrédit. Quel génie ! Beaucoup d'habitants de son pays ont pu grâce à lui améliorer nettement leur qualité de vie.

  • anti le 04.03.2016 15:57 Report dénoncer ce commentaire

    No comment !

  • Robin des bois le 04.03.2016 15:28 Report dénoncer ce commentaire

    Effectivement une des plus belles iles que j’ai visité, la végétation, les plages, leur architecture, la richesse culturelle etc. J'espère y retourner un jour. Je comprends parfaitement les sentiments de la GD, qui, malgré leur milieu aisé, elle et sa famille ont du quand même « immigrer ». même si leurs conditions étaient très différentes des immigrés « traditionnelle » cette coupure obligatoire avec nos origines laissent tjours des émotions difficiles à dépasser. En outre faisant partie de la haute société c’est encore plus dure de devoir laisser une partie de leur héritage périr......

Les derniers commentaires

  • vindulux le 05.03.2016 21:25 Report dénoncer ce commentaire

    Cette famille Grand Ducale qui entretient bien le secret, est derrière le Liechtenstein, la deuxième plus grande fortune d’Europe (estimée à 4 milliards de dollars ), et chaque Luxembourgeois la finance à hauteur de 17 €

  • Léon le 05.03.2016 10:42 Report dénoncer ce commentaire

    Bientôt madame ira faire du shopping intellectuelle à Cuba aux frais du Luxembourg . Ci moi je serais à leurs places je profiterai encore plus toute l'année !!!!

  • kirchberg le 04.03.2016 18:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Souverains sans intérêts et dépourvus de courage politique. Voir leur silence lors de la séparation Eglise Etat. Vivement l'abolition de leur statut!

    • Léon le 05.03.2016 10:43 Report dénoncer ce commentaire

      D accord avec toi !

    • Facile? Alors faites! le 05.03.2016 14:05 Report dénoncer ce commentaire

      Quand le Grand-Duc n'a pas ratifié la loi sur l'euthanasie par conviction personnelle, et que par la suite ses pouvoirs furent réduit, où était le soutient? Vous voulez du courage politique mais quand il s'agit d'y être intégré vous désertez! D'ailleurs la solution, que personne -y compris la population- n'a contestée, consista à modifier la Constitution. En gros cela ne plait pas aux politiques alors on adapte la loi... typique du pays : le niveau est médiocre, et bien faisons des concours moins difficiles...

  • Mary le 04.03.2016 17:02 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien d'avoir des projets dans la vie . Bonne chance Votre Altesse royale. J'ai vu un jour une émission télévisée sur cet économiste bangladais, inventeur du microcrédit. Quel génie ! Beaucoup d'habitants de son pays ont pu grâce à lui améliorer nettement leur qualité de vie.

    • Voltaire le 04.03.2016 17:40 Report dénoncer ce commentaire

      Envoyez-lui des fleurs et un petit mot manuscrit signé !

    • Picsou le 04.03.2016 20:46 Report dénoncer ce commentaire

      et des fonds, pour qu'il s'enrichisse personnellemnt

    • Marianne le 05.03.2016 07:58 Report dénoncer ce commentaire

      leurs projets ! sont de se mettre en avant en se servant des autres

    • Emilie le 09.03.2016 14:32 Report dénoncer ce commentaire

      lol Voltaire

  • anti le 04.03.2016 15:57 Report dénoncer ce commentaire

    No comment !