Retournement de situation

28 février 2012 10:03; Act: 28.02.2012 10:11 Print

Mallaury Nataf et son ami vont se marier

Alors que, selon «Closer», Abraham, le compagnon de Mallaury Nataf la traitait de menteuse, ils s’avèrent soudés et ont l’intention de se passer la bague au doigt.

storybild

En Une de son dernier numéro, «Closer» affirme que Mallaury Nataf «a tout inventé».

Sur ce sujet

Difficile de suivre et de comprendre quoique ce soit à la vie de Mallaury Nataf. Lorsqu’elle a commencé à révéler son quotidien de SDF dans la presse, l’ancienne vedette du petit écran assurait que les ruptures d’anévrisme de son ami Abraham avaient marqué le début de ses problèmes. Vendredi, ce dernier avait démenti dans Closer, déclarant: «Je suis en pleine forme. Je n’ai jamais eu de rupture d’anévrisme. Peut-être a-t-elle voulu me protéger?»

TV Magazine a réussi à réunir les deux protagonistes pour les interviewer en même temps. Et, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ils sont soudés et amoureux. «Je vais emménager avec Abraham avec qui j'ai seulement été séparée ces cinq derniers mois. Nous travaillons ensemble sur tous les sujets que j'entreprends et je peux annoncer aujourd'hui que nous allons nous marier», déclare ainsi Mallaury Nataf. Son compagnon confirme son intention d’épouser la jeune femme.

Un discours incohérent

Interrogé sur la façon dont ils se sont rencontrés Abraham tient des propos peu cohérents: «On s'est connus il y a 1 000 ans. Nous jouons la même pièce depuis très longtemps. Comme toujours, tout est affaire de réincarnation. Les psychanalystes devraient faire payer moins chers les traitements qu'ils prodiguent.»

Au sujet de la rupture d’anévrisme, Nataf se justifie: «Pour moi, cela y ressemblait mais je ne suis pas médecin. Depuis, Abraham n'a cessé de récupérer de ses faiblesses et nous allons bientôt le retrouver dans son intégrité. Je vais attaquer en diffamation le journal (Closer) qui a déclaré que j'avais menti sur Abraham comme sur mon histoire car je n'ai pas le droit de mentir. Ma religion me l'interdit. La vérité n'est pas pour moi une option, c'est une obligation.»

De son côté, Abraham maintient qu’il n’a jamais eu de rupture d’anévrisme. Il parle plutôt d’un «passage à vide». «Depuis que ma mère m'a mis au monde, j'avance sur un fil.» Il confirme également que le père de Nataf est riche mais ne veut plus entendre parler de sa fille. «Je l'ai appelé à trois reprises. La dernière fois, c'était il y a trois semaines et il a refusé de me prendre.» Pour sa part, Mallaury «n'éprouve plus le moindre désir de rentrer en contact avec lui.»

(L'essentiel Online/fab)