LAURENT DELAHOUSSE

12 juillet 2012 07:20; Act: 12.07.2012 11:39 Print

Il était trop attaché à sa chaîne

Le présentateur des journaux du week-end de «France 2» révèle pour la première fois pourquoi il n'a pas voulu aller travailler pour le concurrent «TF1».

storybild

Le présentateur des journaux du week-end ne veut pas quitter «France 2». (photo: dr)

  • par e-mail

En mai dernier, après le départ de Laurence Ferrari du «20 heures» de la première chaîne française, Laurent Delahousse était son remplaçant le plus plausible. Pourtant, le beau blond n'a finalement pas souhaité franchir le pas et a laissé le champ libre à Gilles Bouleau.

La star de l'info de France 2 explique à Télé 2 Semaines qu'il a longtemps hésité. «J'ai rencontré beaucoup de personnes de la Une pendant plusieurs semaines. J'avais un choix à faire et je l'ai fait».

Le journaliste de 42 ans voulait privilégier son attachement à la chaîne pour laquelle il travaille depuis 2006. «Je me suis rendu compte que j'avais semé des graines à France 2 et que j'avais encore envie d'écrire des histoires, notamment dans le journal».

Il a tranché en ce sens malgré le fait que son employeur ait refusé un projet de «late show» à l'américaine qu'il avait proposé. Ce qui ne le fâche pas. «Ce n'était juste pas le moment». Laurent Delahousse a eu un lot de consolation: cinq émissions en prime time dans l'année.

Ce programme, «Le grand rendez-vous», devrait mettre en lumière des personnalités qui ont (ou ont eu) les clés du monde, ou influencé la vie du monde, rapporte «Télé 2 Semaines».

Mais ce qui a aussi décidé le journaliste à rester sur le service public, c'est la possibilité d'alléger son agenda. «Le cœur de ma négociation portait surtout sur le fait d'avoir davantage de temps. Et je l'ai obtenu. Résultat, à partir de la rentrée, je ne serai pas à l'antenne un week-end sur quatre. La télévision, c'est bien, mais la vie, c'est bien aussi, non?».

(L'essentiel Online)