Vice-Miss Suisse 2010

04 mars 2014 18:23; Act: 04.03.2014 18:31 Print

«Stella aura un frère ou une sœur au mois de juin»

Sabrina Guilloud attend son deuxième enfant. Il naîtra en Allemagne, mais il devrait grandir en Suisse.

Une faute?

Dans le salon de sa grand-mère, près de Genève, Stella gazouille. Sa maman reçoit nos confrères de 20 minutes quelques heures après être arrivée de Stuttgart, où elle vit avec son mari Kai, un manager allemand. Sabrina Guilloud a une heureuse nouvelle à annoncer: «Stella va avoir un frère ou une sœur en juin.» Le sexe du bébé n'est pas connu. Le père aimerait un garçon, la mère s'en fiche. Si c'est un petit mec, les parents ont déjà choisi le prénom, mais le gardent pour eux. En revanche, ils n'ont aucune idée de comment prénommer une deuxième fille.

Stella, elle, ne réalise pas qu'elle devra bientôt partager ses parents. Sa maman n'a pas d'inquiétude quant à une éventuelle jalousie de la part de son aînée, âgée de 17 mois, envers le futur bébé. «Il faudra juste faire attention de ne pas l'oublier.» La petite recevra un gros cadeau à la naissance du bébé. «Et puis, je ne suis pas la première à avoir un deuxième enfant», sourit la vice-Miss Suisse 2010.

Née à Genève il y a 27 ans, Sabrina a d'abord imaginé qu'elle accoucherait en Suisse. «Finalement, ça me simplifiera la vie de le faire en Allemagne.» Elle n'a pas pour autant perdu de vue l'idée de venir s'installer avec son homme et ses enfants dans sa région d’origine. «On regarde des terrains, mais on repousse sans cesse l'échéance.»

La jeune femme prévoit également de lever le pied côté voyages et mannequinat. D'abord, parce qu'il n'est pas toujours aisé de faire des centaines de kilomètres en étant enceinte et accompagnée d'un bébé de 17 mois. Ensuite, parce que son mari supporte de moins en moins bien de la voir partir avec Stella pendant plusieurs jours. «C'est un thème de dispute, mais on arrive à s'arranger.» Depuis deux semaines, la petite Stella a fait son entrée à la garderie à Stuttgart. Sa maman a en effet besoin de se concentrer sur ses études. Elle doit notamment commencer son mémoire de master et peut ainsi avoir quelques heures de libres.

(L'essentiel avec Julienne Farine)