Bad buzz aux États-Unis

24 juin 2017 13:56; Act: 26.06.2017 09:49 Print

Blague sur Trump: Johnny Depp s'excuse

Le comédien a plaisanté en proférant des menaces de mort à l'encontre de Donald Trump lors d'un festival au Royaume-Uni. Sa petite blague n'a pas plu à tout le monde.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Johnny Depp a reconnu que sa plaisanterie à propos de l'assassinat de Donald Trump n'était pas de très bon goût. Le comédien a provoqué une petite controverse à l'occasion de son passage sur la scène du festival de Glastonbury, au Royaume-Uni, jeudi. «À quand ça remonte, la dernière fois qu'un comédien a assassiné un président?», a-t-il lancé au public, en faisant référence à l'assassinant d'Abraham Lincoln par John Wilkes Booth.

Comme attendu, sa blague a défrayé la chronique, et les internautes ont vite fait connaître leur point de vue, à l'instar de la Maison-Blanche. Et après être monté sur la scène du festival pour chanter avec Kris Kristofferson vendredi, Johnny Depp a trouvé de bon ton de présenter ses excuses. «Je vous présente mes excuses à propos de la mauvaise blague que j'ai faite hier. Ce n'était pas de très bon goût. On ne l'a pas comprise comme j'aurais voulu. Je ne voulais pas me montrer malveillant. J'essayais d'amuser les gens. Je ne voulais faire de mal à personne», a-t-il déclaré dans un communiqué.

De son côté, la Maison-Blanche a aussi publié un communiqué à l'encontre du comédien et des futurs plaisantins qui voudraient s'en prendre à Donald Trump. «Le président Trump a condamné la violence sous toutes ses formes et c'est triste que des gens comme Johnny Depp n'aient pas suivi son exemple, peut-on lire dans le communiqué. Nous espérons que certains collègues de M. Depp s'exprimeront contre ce type de rhétorique». De leur côté, les services secrets américains ont pris acte de la déclaration de Johnny Depp, plaisanterie ou non, mais ils ont fait savoir qu'ils gardaient le secret des actions éventuelles que celle-ci pourrait entraîner.

(L'essentiel)