Mariage princier

17 mai 2018 07:57; Act: 17.05.2018 11:58 Print

Le père de Meghan Markle opéré avec succès

Tom Markle, qui ne pourra pas assister au mariage de sa fille Meghan avec le prince Harry, a été opéré du cœur avec succès.

storybild

L'extérieur de l'hôpital où le père de Meghan Markle, Thomas Markle, s'est fait opérer avec succès du cœur, à Mexico. (Mercredi 16 mai 2018)

Sur ce sujet

L'opération du cœur du père de Meghan Markle, qui l'empêche d'assister aux noces de sa fille et du prince Harry ce week-end, s'est bien déroulée, affirme mercredi TMZ. Le site dit avoir parlé à Tom Markle, 73 ans, qui semblait «vif et cohérent», précisant que le docteur qui l'a opéré a implanté trois stents, ou extenseurs vasculaires, dans ses vaisseaux sanguins. Traqué par les paparazzis, le père de la future altesse s'est retrouvé pris dans les relations souvent amères entre la famille royale britannique et les médias, avant la cérémonie de samedi, au château de Windsor.

Il a révélé mardi qu'il allait subir une opération du cœur, selon TMZ, et qu'il ne serait pas en mesure d'amener sa fille à l'autel lors de la célébration. Sa présence était déjà entachée d'une polémique née de la publication de photos posées le montrant en train de se préparer pour le mariage, alors même qu'il se plaignait de l'intrusion de la presse.

Un fiasco qui pourrait encore assombrir les relations entre les médias et le prince Harry, qui accuse déjà les paparazzis d'avoir entraîné la mort accidentelle de sa mère, la princesse Diana. Autre interaction explosive entre la famille Markle et les médias mercredi: TMZ affirme que la demi-sœur de Meghan, Samantha, a dû se rendre à l'hôpital pour une cheville et un genou cassés à cause d'un paparazzi.

Elle et son petit ami Mark conduisaient près d'un péage en Floride quand un photographe a jailli devant eux, poursuit le site Internet. Le petit ami est alors cité par TMZ comme ayant fait un écart pour l'éviter et est rentré dans une barrière en béton, propulsant Samantha dans le pare-brise et tordant son pied en arrière.

(L'essentiel/afp)