Kasia Lenhardt

10 février 2021 19:13; Act: 11.02.2021 12:37 Print

L'ex de Jérôme Boateng retrouvée morte à 25 ans

La top-modèle Kasia Lenhardt a été retrouvée morte à son domicile, à Berlin. Tout juste séparée du footballeur allemand, elle était maman d'un petit garçon.

storybild

Kasia Lenhardt était en couple avec Jérôme Boateng jusqu'à très récemment.

Sur ce sujet
Une faute?

Le défenseur du Bayern Jérôme Boateng a quitté le groupe munichois mercredi pour rentrer en Allemagne en raison du décès de son ancienne petite amie, a annoncé l'entraîneur Hansi Flick, à la veille de la finale du Mondial des clubs au Qatar.

Les deux jeunes gens avaient officialisé leur rupture le 2 février, rapporte le quotidien Bild, qui a annoncé le décès de la top-modèle Kasia Lenhardt, 25 ans, retrouvée morte mardi à son domicile à Berlin. La thèse du suicide est privilégiée.

«Jérôme est venu me voir dans ma chambre et m'a demandé l'autorisation de rentrer chez lui», a déclaré Flick lors de la dernière conférence de presse avant la finale de jeudi (19h) contre les Tigres de Monterrey (Mexique). «Le FC Bayern a évidemment accédé à sa requête, il n'est plus à notre disposition» pour le match, a ajouté Flick.

En couple pendant plus d'un an avec le footballeur allemand, Kasia Lenhardt était maman d'un petit garçon de six ans, issu d'une précédente relation. «C'est à cet instant que vous définissez la limite. Assez.» a-t-elle posté dans une dernière publication énigmatique sur Instagram.

Une réponse à une interview de l'ex-joueur de Manchester City qui s'était exprimé dans la presse sur les difficultés inhérentes à cette relation amoureuse compliquée. «Kasia est devenue ma petite amie en détruisant ma relation avec mon ex ainsi qu'avec ma famille et en faisant du chantage», avait-il déclaré dans la presse allemande.

L'ex-finaliste de Germany's Next Top Model 2012 avait pour sa part accusé Boateng d'être un «diable», menteur et infidèle. «Donnez-moi un moment, je vais répliquer», avait partagé celle qui s'était fait tatouer le nom de Jérôme Boateng sur le torse.

(th/L'essentiel avec afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • LECTEUR éNERVé DE VOS FAUTES le 11.02.2021 08:59 Report dénoncer ce commentaire

    AU DIRECTUR: RESPECTEZ LA MORTE 25, ET SON FILS 6 ANS !!! PAS 1.

  • didi le 11.02.2021 11:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle dommage

  • NIVEAU BILD le 11.02.2021 09:03 Report dénoncer ce commentaire

    ESSENTIEL = NIVEAU BILD

Les derniers commentaires

  • didi le 11.02.2021 11:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle dommage

  • Boitabo le 11.02.2021 10:48 Report dénoncer ce commentaire

    Quand la souffrance étouffe les gens, rien ne peut les arrêter, meme pas leurs propres enfants. Cessons de juger et essayons plutôt de comprendre le désarroi de certaines personnes. Dommage, une vie gâchée pour un amour impossible.

  • Fernandes le 11.02.2021 10:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans mon article il y a écrit 6 ans?

  • Evets le 11.02.2021 09:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Va à l’école encore un peu

  • JULIENBIQUE le 11.02.2021 09:31 Report dénoncer ce commentaire

    Se faire tatouer le nom d'un homme sur la poitrine, se suicider alors qu'on a 1 enfant, cette fille n'était pas mature du tout, le désespoir n'est pas tout...

    • Du respect svp le 11.02.2021 23:30 Report dénoncer ce commentaire

      @ JULIENBIQUE, vous ne devez pas savoir ce que veut dire la souffrance psychologique, tant mieux pour vous mais évitez de tirer des conclusions hâtives.