Nouvel album

21 octobre 2017 13:23; Act: 21.10.2017 13:25 Print

Orelsan ne veut plus qu'on lui fasse sa fête

Orelsan, éclaboussé par la controverse autour du retour médiatique de Bertand Cantat, voudrait que «les gens parlent juste de (sa) musique» et pas d'un ancien texte polémique.

storybild

Le rappeur a vu revenir au galop le scandale qu'avait suscité sa chanson «Saint-Valentin» en 2006. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«J'aimerais bien qu'on ne me ressorte pas des trucs que j'ai faits il y a dix ans». Orlesan, figure désormais incontournable du rap français, s'attendait à une promotion sans problème pour «La fête est finie», sorti ce vendredi. Pas de querelle à l'horizon, ni de raison d'en voir naître une dans les paroles des 14 titres. Jusqu'à cette Une des Inrocks du 11 octobre, sur laquelle son nom est apparu à côté de Bertrand Cantat.

L'ancien leader de Noir Désir, condamné pour avoir donné la mort en 2003 à sa compagne Marie Trintignant après une violente dispute, évoquait son propre album solo. Cette couverture a suscité un tollé auprès de certains responsables politiques et féministes, notamment l'ancienne ministre des Droits des femmes Laurence Rossignol, qui a tweeté: «Réunir sur une même couverture Cantat et Orelsan il fallait oser. Honte à ce magazine».

«Il y en aura toujours pour aller chercher la petite bête»

Un message largement relayé. Le rappeur a vu revenir au galop le scandale qu'avait suscité sa chanson «Saint-Valentin» (2006) et ses paroles: «Ferme ta gueule ou tu vas te faire marie-trintigner». Jugé pour «provocation à la violence», il avait été relaxé au nom de la liberté d'expression début 2016. Orelsan, qui avait été déprogrammé en 2009 des Francofolies après une polémique concernant une autre chanson, a plutôt mal vécu ce nouvel épisode.

«Je sors mon 5e album, entre-temps j'ai fait un film ("Comment c'est loin"). Quoi que je fasse, il y en aura toujours pour aller chercher la petite bête. Mais je ne veux pas alimenter la discussion», dit-il. «J'ai bien conscience que c'est comme ça pour tout le monde, avec Twitter, les réseaux sociaux. Ce sont des buzz, ils durent deux jours et retombent aussi vite», poursuit le rappeur normand, ajoutant: «dans "San" qui ouvre le disque, je dis: "Le monde est un PMU/Où n'importe qui donne son mauvais point de vue/Où la télé passe des infos déjà vues/Et la radio joue des sons qu'on n'écoute même plus"».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • PacMan le 21.10.2017 15:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Triste de voir ce harcèlement contre cet artiste, qui dans certaines chansons rentre dans la peau de personnages fictifs pour relater les côtés noirs de notre société. Au lieu de s'acharner sur lui on devrait utiliser cette énergie pour enfermer ces hommes qui abusent des femmes dans la vie de tous les jours. En tout cas le dernier album est un chef d'oeuvre ! Force à lui !

  • San Orel le 23.10.2017 08:27 Report dénoncer ce commentaire

    Ceux qui le critiquent encore sont des rageux de la vie. Ils ne connaissent pas sont sens critique et son auto dérision. Orelsan est un des meilleurs rappeurs français, point barre.

  • befa le 22.10.2017 12:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Celui qui n’aime pas n’écoute pas ! Faut arrêter de faire des histoires pour rien T’auras toujours des gens pour et des gens contre c’est la vie

Les derniers commentaires

  • San Orel le 23.10.2017 08:27 Report dénoncer ce commentaire

    Ceux qui le critiquent encore sont des rageux de la vie. Ils ne connaissent pas sont sens critique et son auto dérision. Orelsan est un des meilleurs rappeurs français, point barre.

  • befa le 22.10.2017 12:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Celui qui n’aime pas n’écoute pas ! Faut arrêter de faire des histoires pour rien T’auras toujours des gens pour et des gens contre c’est la vie

  • PacMan le 21.10.2017 15:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Triste de voir ce harcèlement contre cet artiste, qui dans certaines chansons rentre dans la peau de personnages fictifs pour relater les côtés noirs de notre société. Au lieu de s'acharner sur lui on devrait utiliser cette énergie pour enfermer ces hommes qui abusent des femmes dans la vie de tous les jours. En tout cas le dernier album est un chef d'oeuvre ! Force à lui !