Anthony de «Koh-Lanta»

15 septembre 2011 18:36; Act: 20.09.2011 13:26 Print

«Mon approche du confort a changé»

LONGUYON - Les aventures de Koh-Lanta se poursuivent vendredi soir. Avec, en toile de fond, les performances d'Anthony Amar. Cet habitant de Longuyon s'est confié à «L'essentiel».

Sur ce sujet
Une faute?

«L'essentiel»: Qu'attendiez-vous de cette expérience en vous inscrivant à l'émission Koh-Lanta?

Anthony Amar: Je me suis inscrit pour vivre une aventure. Elle s'est révélée radicalement différente de ce que j'avais imaginé. On souffre tout de suite! Dès les premiers jours. On a beau se préparer, on ne l'est jamais assez.

Qu'est-ce qui vous a marqué le plus?

La séparation avec les proches. On y pense très vite. J'ai beau m'entraîner six fois par jour, je ne m'attendais à vivre l'éloignement avec ma famille aussi difficilement. À côté de ça, vous pouvez encore ajouter le manque de nourriture et le manque l'hygiène sur le camp.

Comment vivez-vous votre nouvelle notoriété?

Pour le moment plutôt bien. Je ne suis pas beaucoup sorti. Au club de sport où je travaille, je ne reçois que des félicitations. C'est agréable.

Quels sont vos meilleurs souvenirs sur l'île? La première épreuve du coffre. Il y avait cinq kilos de riz en jeu! Cinq kilos quand on a faim, c'est énorme!

Et les pires? Les nuits! Avec la pluie, le manque de sommeil. Depuis, j'ai une toute autre approche du confort, de l'importance d'une bonne douche ou juste de se brosser les dents.

Avez-vous noué des liens avec certains candidats?

Steve est très gentil et vraiment attachant malgré l'image de macho qu'on a pu voir lors de la première émission.

Quels sont vos projets pour la suite? Je suis à la recherche d'une salle de sport proche de mon domicile, au Luxembourg par exemple. J'aimerais faire de la préparation physique et mentale. Coacher des gens qui ont des objectifs clairs.

Recueilli par Patrick Théry