États-Unis

22 juillet 2021 07:41; Act: 22.07.2021 08:44 Print

Shailene Woodley a encore du mal avec le football US

L’actrice essaie de comprendre les règles du football américain depuis qu’elle est fiancée au joueur Aaron Rodgers, mais elle rencontre quelques difficultés.

storybild

Shailene Woodley se trompe tout le temps de termes quand elle parle d’un match de football américain avec son fiancé. (photo: REUTERS)

Sur ce sujet
Une faute?

Quand elle a rencontré Aaron Rodgers, qui joue dans l’équipe des Packers de Green Bay, durant l’été 2020, Shailene Woodley ne s’intéressait guère au football américain. C’est par amour que l’actrice de 29 ans, qui se fiche de ce que l’on pense d’elle, a commencé à regarder des matches et à tenter d’y comprendre quelque chose. Elle s’y est mise encore plus sérieusement quand le sportif de 37 ans lui a demandé de l’épouser, début 2021.

«Personne ne m’a mis la pression, mais c’est passionnant. Les matches des Packers sont les seuls que je trouve vraiment intéressants, parce qu’il y a des gens que je peux supporter», a confié l’Américaine dans le «Late Night with Seth Meyer». Bien qu’elle fasse des efforts pour comprendre les termes utilisés par les joueurs et les journalistes sportifs, la jeune femme a encore tendance à se mélanger les pinceaux quand elle discute avec son homme. «Je lui dis par exemple "Oh tu as marqué un but", et il me répond que c’est un touchdown», a-t-elle expliqué.

Si l’artiste, actuellement à l’affiche de «Désigné coupable», a tenté une incursion dans le monde de son futur époux, l’inverse est également vrai. En avril 2021, Aaron Rodgers a été choisi pour animer le jeu télévisé «Jeopardy» durant deux semaines, et sa chérie l’a aidé à répéter et à se sentir à l’aise dans cet exercice qu’il ne maîtrisait pas. «Il avait des piles de carnets de notes, et il surlignait et reprenait tout ce qu’il avait écrit. C’était vraiment inspirant de voir à quel point il s’était investi pour apprendre chaque détail du jeu. Nous avons énormément répété. C’était amusant», a-t-elle dit.

(L'essentiel/jfa)