Violence conjugale

16 août 2017 14:20; Act: 16.08.2017 14:30 Print

Chris Brown évoque ses coups contre Rihanna

Le rappeur américain s'est confié sur cette nuit de février 2009, où il a frappé son ancienne compagne au visage, dans un documentaire sur sa vie.

  • par e-mail
Sur ce sujet

C'était il y a huit ans, mais on s'en souvient encore: ces photos de Rihanna, le visage tuméfié, preuve que son petit ami Chris Brown l'avait violentée. Si un procès avait eu lieu en 2009 et que Rihanna avait évoqué sa relation passée publiquement, le chanteur, de son côté, avait fait son mea culpa et misé sur la discrétion dans cette affaire. Dans un documentaire sorti le 8 août, «Chris Brown: Welcome To My Life» (en français, Chris Brown: bienvenue dans ma vie), l'artiste de 28 ans s'est enfin livré sur ces actes de violence.

Tout avait commencé quand l'Américain avait confié à la Barbadienne avoir eu une relation sexuelle avec une femme qui avait travaillé pour lui. Une aventure qui s'était produite avant que les stars se lancent dans une histoire d'amour, mais qui avait bouleversé la chanteuse. «Elle m'a détesté. Elle ne me faisait simplement plus confiance après cela. À partir de là, la situation s'est détériorée parce qu'il y avait des disputes. Des disputes verbales mais aussi physiques», a-t-il commenté. «Nous nous bagarrions. Elle me frappait, je la frappais. Ce n'était pas bien».

«Honte»

Puis est venue cette nuit de février 2009, à une fête avant les Grammys. Le couple s'était rendu à cette soirée à laquelle l'ancienne conquête du chanteur était également conviée. Rihanna s'était mise à pleurer, à boire, lui aussi. Quand les jeunes gens avaient quitté les lieux, ils s'étaient disputés dans la voiture, Rihanna accusant Chris de savoir que son ancienne amourette allait être là. Un SMS, laissant supposer que l'artiste américain était effectivement au courant, avait fini de mettre le feu aux poudres.

Chris: «Je me souviens qu'elle a essayé de me donner un coup de pied, mais ensuite je l'ai vraiment frappée. Avec un coup de poing qui l'a fait saigner de la lèvre. Et quand j'ai vu ça, j'étais sous le choc. Je me suis dit: "putain, pourquoi je l'ai tapée comme ça?"». L'artiste a précisé qu'il s'était senti «comme un monstre» après cet affreux épisode, qui lui fait honte encore aujourd'hui. «Quand je vois ces images, je me dis que ce n'est pas moi», a-t-il conclu.

(L'essentiel/and)