Christine and the Queens

27 juin 2020 09:54; Act: 27.06.2020 10:07 Print

«Est-​​ce qu'il y aura vraiment un monde d'après?»

La chanteuse Christine and the Queens a livré ses impressions sur la sortie de crise liée au confinement. Elle indique aussi préparer un nouvel album.

Sur ce sujet
Une faute?

«Est-ce qu'il y aura vraiment un monde d'après?», se demande la chanteuse Christine and the Queens, engagée pour un accès équitable aux soins face au Covid-19. L'artiste, qui a sorti avant le confinement un mini-album surprise, «La Vita Nuova» (Because), participe ce samedi à un grand concert virtuel, organisé par Global Citizen en faveur de la recherche médicale contre le virus. Et elle a récemment interpellé le président français Emmanuel Macron sur Twitter pour «un accès équitable au vaccin (contre le Covid-19), y compris pour ceux qui vivent dans l'extrême pauvreté».

Quelle est votre conception de l'engagement?

Cette question m'a toujours un peu habitée. Parmi les artistes que j'aime dans la variété, j'ai beaucoup de respect pour Daniel Balavoine, très engagé. Pour moi, cela fait partie du rôle d'un artiste un peu exposé d'avoir un engagement au delà de la performance (dans un show caritatif). Cela fait plusieurs semaines que je discute avec les équipes de Global Citizen. S'adresser à Emmanuel Macron sur Twitter, c'est de l'interpellation citoyenne, attirer l'attention sur la question de l'accès aux soins face à la pandémie.

Dans le court-métrage qui accompagne «La Vita Nuova», avant le confinement, vous êtes seule sur le toit de l'Opéra Garnier, avec Paris, en fond, comme désert. Un peu prophétique, non?

C'est la magie de l'art, je n'avais pas prévu ce qui arriverait dans mon subconscient magique (rires). Mais ce qui est intéressant, c'est que «La Vita Nuova» parle d'une espèce de contagion, par la tristesse, un chagrin d'amour, un deuil, des sentiments qui isolent beaucoup. Il y a eu une résonance avec l'actualité ensuite, mais au départ, c'était cathartique pour moi. Je voulais très vite sortir ce projet pour me libérer, mettre ça derrière moi, purger un truc. Pendant l'écriture des chansons, je remue des choses, ce n'est pas très confortable, car je suis obligée d'être honnête. Mais la performance me fait toujours du bien, le tournage fut hyper beau, émouvant.

Les danseurs sont très présents dans ce film: une façon de leur rendre hommage?

Oui, je trouve que les danseurs sont souvent sous-estimés. On les utilise comme décoration pour un chanteur ou une chanteuse. Mais le danseur est un interprète. Sur ma deuxième tournée, j'ai cherché des danseurs comme s'ils allaient avoir des rôles dans un film. J'aime leur donner de la place, j'aime être challengée par des gens qui donnent de quoi jouer, rebondir. Et en France, on a une très très belle scène, avec des danseurs démarchés aux États-Unis."

Après le cauchemar de la pandémie, quels sont vos espoirs pour le monde d'après?

Est-ce qu'il y aura vraiment un monde d'après? Est-ce qu'on aura la force de se réinventer? Je l'espère. Mais j'ai peur que ça re-ronronne. Avant le confinement, en France, le personnel médical a manifesté pour dénoncer le manque de moyens et pendant le confinement les soignants sont devenus des héros nationaux. Mais il faut une prise de conscience au delà de deux mois, il faut un projet qui soit réel maintenant que le déconfinement est là. Prenons la question des solidarités. Est-ce que le système actuel fonctionne? Est-ce que cette société est vraiment égalitaire? La réponse est non. Est-ce qu'on veut vraiment le monde d'après? Si oui, il faut tous se mobiliser.

Un futur album en vue?

Confinement solo égale temps pour écrire. Je suis en studio pour le troisième album, que je commence. La question est: «à quel point ça va être délirant?» Avec moi ça dégénère vite, avec court métrage et compagnie (rires). J'espère que ça va dégénérer, ça dégénère déjà en fait. Les gens vont se dire «qu'est ce qu'elle a pris pendant le confinement?»

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • AFC le 27.06.2020 16:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui bien sûr il aura un monde après, pour ceux qui reste !!

  • 972 le 28.06.2020 22:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    DES CHANSONS QUI VEULENT RIEN DIRE ...

  • benji le 27.06.2020 11:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est une philosophe maintenant !!?

Les derniers commentaires

  • Tyler Durden le 29.06.2020 20:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y aura un après, mais la nature humaine a le don d'oublier assez vite, chassez le naturel, et il revient au galop, comme une pierre que l'on jette dans un ruisseau, durant un moment le flux est perturbé, mais il fini pour reprendre son court normal

  • Jèje le 29.06.2020 09:32 Report dénoncer ce commentaire

    Mais pourquoi un nouvel album? On n'en a pas assez bavé avec le confinement?

  • 972 le 28.06.2020 22:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    DES CHANSONS QUI VEULENT RIEN DIRE ...

  • Antoine le 28.06.2020 21:34 Report dénoncer ce commentaire

    Une artiste authentique hyper créative et géniale - son live sur France Inter pendant le confinement était magique - merci à elle

  • blu le 28.06.2020 20:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais qui est elle vraiment ? Elle veut laisser croire certaines choses mais c’est incompréhensible. Qui est elle