Confessions

21 septembre 2018 15:47; Act: 21.09.2018 16:03 Print

Malade, Lorie a fait congeler ses ovocytes

La chanteuse et comédienne française a confié souffrir d'endométriose, et avoir fait congeler ses ovocytes en Espagne pour avoir une chance un jour d'être mère.

Sur ce sujet
Une faute?

Comme Laetitia Millot et Enora Malagré avant elle, Lorie Pester a pris la parole, jeudi, sur le site Konbini, pour confier ses difficultés à faire face à l'endométriose, une maladie gynécologique très douloureuse qui touche une femme sur dix. «Au départ, j'avais des douleurs pendant mes règles. Ma gynéco, qui me suivait depuis l'adolescence, m'a dit que c'était normal», a expliqué l'interprète de «Je serai (ta meilleure amie)». À l'occasion d'une grossesse extra-utérine et d'une opération d'urgence, «on m'a dit ça tout simplement: "Voilà tu as de l'endométriose, t'as 36 ans, il serait peut-être bien de congeler tes ovocytes"».

«Pas assez atteinte» par la maladie aux yeux de la loi française, Lorie a dû aller en Espagne pour réaliser cette opération. «Pendant douze jours, on doit se faire des piqûres d'hormones (...) Je pleurais pour un rien, c'était assez fort». Après moult échographies et prises de sang, la clinique prélève les ovocytes, «l'opération ne dure même pas un quart d'heure, sous anesthésie générale, et puis on ressort deux, trois heures après».

Si la jeune femme, qui rêvait d'être maman à 27 ans, a décidé d'en parler aujourd'hui, «c'est parce que je me suis rendu compte qu'il y avait énormément de femmes qui étaient dans le même cas que moi et que c'est un sujet qui reste encore tabou» et puis aussi pour dire aux jeunes femmes: "Attention, pour être maman, on n'a pas toute la vie devant soi"».

(mc/L'essentiel)