États-Unis

17 novembre 2017 11:26; Act: 17.11.2017 12:26 Print

Justin et Selena ont remis le couvert

Le site «TMZ» a publié sur son compte Instagram une photo laissant peu de place au doute quant à un retour de flamme entre les deux chanteurs.

There it is!! 😍❤️💋 See our Instagram Story for more! #selenagomez #justinbieber #bieber #tmz #kiss Une publication partagée par TMZ (@tmz_tv) le 16 Nov. 2017 à 8h44 PST

Sur ce sujet

Cela faisait trois longues et interminables années que leurs fans attendaient cela: Justin Bieber et Selena Gomez ont remis le couvert! C'est du moins ce qu'affirme TMZ, photo passablement compromettante à l'appui. L'image montre la chanteuse de 25 ans embrasser à pleine bouche son ex-petit ami, lors d'un match de hockey auquel il participait. «Ça y est!!», triomphe le site people sur son compte Instagram.

La rumeur d'un retour de flamme courait depuis quelque temps. Le 24 octobre dernier, TMZ publiait des photos des deux véhicules de Bieber et Gomez arrivant au domicile de la jeune femme. Cinq jours plus tard, le même site people, décidément au taquet sur cette histoire, avait immortalisé l'ex-couple en train de partager une boisson, un dimanche matin, avant de se rendre à l'église. Et le soir, la voiture du chanteur de 23 ans était stationnée devant la demeure de la brunette. Le 2 novembre enfin, Selena et Justin s'étaient lancés dans une balade à vélo toute en complicité dans les rues de Los Angeles.

Quand la personne que tu aimes fini par revenir avec toi : Une publication partagée par Gossip Room (@gossiproomoff) le 3 Nov. 2017 à 7h07 PDT

Ces deux-là partagent une histoire pour le moins mouvementée. Après leur rupture fracassante en 2014, après trois ans de hauts et de bas, les deux chanteurs s'étaient régulièrement écharpés par publications interposées sur les réseaux sociaux. Justin Bieber avait ensuite calmé les choses en septembre dernier, lorsque son ex a annoncé avoir subi une greffe du foie. Selena Gomez s'est tout récemment séparée du chanteur canadien The Weeknd, après une relation de dix mois.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.