Aux Pays-Bas

04 décembre 2017 16:18; Act: 05.12.2017 11:24 Print

André Rieu échappe à une amende de 100 000 euros

Le violoniste néerlandais n'aura pas à payer l'amende qui lui avait été infligée pour avoir fait travailler des enfants au-delà de l'heure légale lors d'une série de concerts.

storybild

André Rieu compte depuis des décennies des millions de fans: il est le musicien classique qui a vendu le plus de disques au monde, avec 40 millions d'albums écoulés. (photo: AFP/Marcel van Hoorn)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Le célèbre violoniste néerlandais André Rieu n'aura pas à payer l'amende qui lui avait été infligée pour avoir fait travailler des enfants au-delà de l'heure légale lors d'une série de concerts, a décidé lundi un tribunal des Pays-Bas. «Le tribunal a estimé que l'amende était insuffisamment fondée», a déclaré le tribunal du Limbourg (sud) dans un communiqué, jugeant «trop mince» la preuve qu'André Rieu était l'employeur des enfants au moment des faits.

M. Rieu, connu comme le «roi moderne de la valse», s'était vu infliger une amende d'un montant initial de 236 000 euros, réduit par la suite à 116 000 euros, après qu'un groupe de jeunes joueurs de flûte de pan roumains était resté sur scène jusqu'à minuit lors d'une série de sept concerts en 2015.

Une amende jugée «absurde» par André Rieu

Or, la loi néerlandaise stipule que les mineurs ne peuvent pas se produire après 23h. Le violoniste avait invité les enfants aux côtés du virtuose roumain de la flûte de pan Gheorghe Zamfir lors de concerts dans sa ville natale de Maastricht, en juillet 2015.

André Rieu, qualifiant l'amende d'«absurde», avait saisi la justice néerlandaise en octobre, avançant qu'il «ignorait être l'employeur des enfants, comme ils jouaient avec M. Zamfir», selon son avocat, Sander Lely. «À cette heure-là, les enfants étaient sur scène pendant quelques minutes mais ils ne faisaient que saluer la foule à la fin du concert», avait expliqué M. Lely.

(L'essentiel/ AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jean II le 04.12.2017 17:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beaucoup de tralala pour pas grand chose en réalité !

  • absurde bravo mr Rieu le 05.12.2017 15:32 Report dénoncer ce commentaire

    c est l absuridité de confondre l art et le business

Les derniers commentaires

  • absurde bravo mr Rieu le 05.12.2017 15:32 Report dénoncer ce commentaire

    c est l absuridité de confondre l art et le business

  • Jean II le 04.12.2017 17:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beaucoup de tralala pour pas grand chose en réalité !