Willow Smith

28 novembre 2017 18:01; Act: 28.11.2017 18:08 Print

«Grandir sous le regard des gens, c'est horrible»

La fille de Will Smith a du mal à vivre son quotidien sous les feux des projecteurs. Mais elle se rend compte qu'elle n'a pas vraiment le choix.

storybild

La chanteuse américaine de 17 ans sort son deuxième album. (photo: Rachel Murray)

Sur ce sujet

Il n'est pas tous les jours facile d'avoir des parents connus et de subir, par la même occasion, les côtés sombres de la célébrité. Willow Smith en sait quelque chose. «Grandir et essayer de comprendre votre vie, alors que les gens ont le sentiment qu'ils ont le droit de savoir ce qui s'y passe, c'est absolument horrible. Mais le seul moyen de surmonter ça, c'est de faire avec», confie la fille de Will Smith et de Jada Pinkett Smith au magazine Girlgaze Zine. D'une certaine manière, l'Américaine de 17 ans est consciente qu'elle doit assumer son destin. «Vous ne pouvez pas changer votre tête, vous ne pouvez pas changer vos parents, vous ne pouvez rien changer de ces choses-là», constate-t-elle.

Et cette situation effraie carrément la chanteuse. «J'ai l'impression que la plupart des enfants comme moi finissent par tomber dans une spirale de dépression, et les gens du monde entier sont là à les regarder à travers leurs téléphones. Et ils rient en faisant des blagues sur les conséquences de ce style de vie sur notre mental», déplore Willow.

Du coup, la jeune artiste, qui vient de sortir son deuxième album, «The 1st», a sa propre théorie pour s'en sortir le mieux possible. «Quand vous êtes né dans ce milieu-là, vous avez deux choix: soit vous l'assumez complètement et vous trouvez de l'aide à l'intérieur de vous-même, soit vous disparaissez complètement des médias et personne ne saura où vous êtes. Il n'y a vraiment pas d'entre-deux», conclut-elle.


(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mais oui le 28.11.2017 22:17 Report dénoncer ce commentaire

    Subir la guerre, être mal-nourri, la maladie, la solitude, la souffrance, ... peuvent, et souvent sont horribles. Mais les projecteurs? J'ai comme un doute, surtout quand on choisit volontairement d'en faire son job! Certains doivent toujours se créer des problèmes...

  • HarleyGirl le 28.11.2017 19:02 Report dénoncer ce commentaire

    Je comprends, ce serait tellement plus facile de vivre dans une famille pauvre...!

  • la blague le 28.11.2017 21:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre gosse .......

Les derniers commentaires

  • kivivra le 30.11.2017 08:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le mal être est un sentiment personnel qui doit être respecté. Même si on est riche est beau on a le droit d’être malheureux.

  • A bon entendeurs, tjs à critiquer le 29.11.2017 14:17 Report dénoncer ce commentaire

    Ne pas jeter la pierre lorsque nous ne savons pas ce qu'est la célébrité. Il est normal qu'elle en fasse son métier. Elle ne connaît rien d'autre que le showbiz. Je ne remets pas un seul instant en doute que ce n'est pas un milieu très sympa au quotidien. L'être humain peut se montrer très mesquin et méchant. Elle reste un gamine de 17 ans.

  • MaisTaisToiDonc le 29.11.2017 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    pauve ptite cocotte... tellement dur d'etre sous le feu des projecteurs que je fais des albums en pregnant le nom de papa.. trop dur. Une pensée émue pour tous les enfants millionaires qui ont des parents celebres dans le monde...

  • Mais oui le 28.11.2017 22:17 Report dénoncer ce commentaire

    Subir la guerre, être mal-nourri, la maladie, la solitude, la souffrance, ... peuvent, et souvent sont horribles. Mais les projecteurs? J'ai comme un doute, surtout quand on choisit volontairement d'en faire son job! Certains doivent toujours se créer des problèmes...

  • la blague le 28.11.2017 21:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre gosse .......