Mannequin hors normes

18 mars 2017 14:19; Act: 20.03.2017 13:28 Print

«J'ai l'habitude d'être une anomalie»

Caitlin Stickels est un top model ayant l’apparence d’une extraterrestre. Elle souffre d’un syndrome rare qui lui confère cet aspect hors normes. Nous l’avons interviewée.

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail
Sur ce sujet

La mannequin Caitlin Stickels ne se démarque pas seulement par son style alternatif et ses tatouages, elle se distingue surtout par son visage qui paraît presque pas humain. Depuis quelques jours, elle a captivé l’attention des réseaux sociaux et des médias avec son dernier édito pour V Magazine dans lequel elle s’est fait photographier par le photographe international Nick Knight, qui a notamment produit des clips pour Lady Gaga, Björk ou Kanye West. Sa beauté inhabituelle semble sortir d’un autre monde.

Comment vous gérez le fait d’être soudainement devenue une célébrité?

Caitlin Stickels: C’est marrant parce que seulement quelques heures avant que je publie les photos sur Facebook, mon compte a été bloqué. Je ne peux pas poster, partager ou commenter jusqu’à ce qu’ils retirent ce blocage. Quelqu’un a probablement signalé une de mes anciennes photos. La réaction par rapport aux photos de Nick Knights est totalement délirante, j’ai du mal à y croire. J’en ris encore.

Est-ce que vous avez un job à côté de votre carrière de mannequin? Vous vivez de quoi?

Je suis mannequin, actrice et je chante. Pour l’instant je suis très demandée comme mannequin pour les magazines, parfois pour des clips de musique. J’ai récemment bouclé un tournage pour un grand film avec Crispin Glover, dans lequel j’ai un rôle important. De manière générale, je dirais simplement que je suis une artiste, je ne souhaite pas me restreindre.

Comment avez-vous débuté dans le mannequinat?

Beaucoup de gens et d’artistes que j’ai rencontrés m’ont dit qu’ils cherchaient quelqu’un qui a l’air aussi surréel que moi. Je n’ai pas su quoi en faire pendant longtemps. Mais ces personnes sont entrées dans ma vie et j’ai réalisé que mon apparence n’était pas un obstacle, au contraire. Les premiers projets ont donc entrainé des propositions pour des collaborations futures.

Vous n'avez aucun problème à vous retrouver au centre de l’attention. Vous être quasiment ou totalement nue dans beaucoup de vos photos.

Une peau reste une peau. J’aimerais que plus de gens puissent se satisfaire de cette simple réponse et vivre avec. Il m’a fallu moi-même beaucoup de temps avant de l’accepter. Mes tatouages m’ont aidée à me sentir bien dans ma peau. Ils sont un symbole de mon parcours. Je n’ai peut-être pas de gêne ou de honte pour la simple raison que je me suis battue si fort pour moi-même.

Malgré tout, les idéaux et les standards de beauté persistent. Comment gérez-vous cela?

Ces standards ne vont sans doute pas disparaître dans un futur proche, mais je remarque une tendance pour le changement et les alternatives. Je suis là pour encourager cela. Je ne pourrai jamais l’arrêter, même si je le voulais.

Vous êtes née avec le syndrome des yeux de chat. Aujourd’hui vous avez surpassé votre maladie et vous en avez même fait votre marque de fabrique. Avez-vous toujours été aussi sure de vous?

Comme petite fille, j’étais très timide. Vraiment extrêmement timide. Mais honnêtement, je pense que c’était plus dû à ma personnalité introvertie qu’à mon apparence. J’étais et je suis habituée à être une anomalie.

(L'essentiel/ben)