Coup de gueule

03 janvier 2018 11:05; Act: 03.01.2018 11:11 Print

Jodie Foster n'aime pas les blockbusters

L'actrice et réalisatrice a dit tout le mal qu'elle pensait des studios américains et de leur propension à produire des blockbusters.

storybild

(photo: Grant Pollard)

Sur ce sujet

Des superhéros et un budget de 200 millions de dollars, qui n'en voudrait pas? Jodie Foster! La comédienne, également réalisatrice pour le petit et le grand écran, n'a pas eu la langue dans sa poche quand il a été question de parler de la production cinématographique américaine actuelle.

«Aller au cinéma est devenu comme aller dans un parc d'attractions, a-t-elle déclaré dans une interview au Telegraph. Cela ruine les habitudes de visionnement de la population américaine, et à terme du reste du monde.» Selon elle, «les studios font des mauvais films pour plaire aux masses et aux actionnaires». Et de comparer le procédé à celui de la fracturation hydraulique (utilisée notamment pour l'extraction de gaz de schiste) qui assure un retour sur investissement important et immédiat, mais ruine la terre.

La réplique de James Gunn

Dans la lancée, la réalisatrice du «Petit homme», du «Complexe du castor» ou encore de «Money Monster» a dénoncé le manque de respect d'Hollywood envers les cinéastes qui ne seraient pas des «intouchables comme Steven Spielberg ou Clint Eastwood».

Le réalisateur James Gunn, à qui l'on doit «Gardiens de la Galaxie 2» (200 millions de dollars de budget, 860 millions de recettes mondiales...) lui a répondu dans une série de tweets. «Je pense que Jodie Foster regarde le cinéma d'une manière démodée, où le spectacle ne peut être provocateur. C'est souvent vrai. Mais pas toujours. Sa façon de penser est assez commune et pas dénuée de fondements, car la plupart des franchises sont un peu sans âme - et c'est un réel danger pour l'avenir des films. Mais il y a aussi quelques exceptions».


(L'essentiel/cma)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Scipion le 04.01.2018 14:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les studios de Hollywood ne survivraient que quelques mois sans l'argent des blockbusters. Les autres films sont de véritables parasites, émanations d'une ultra gauche américaine qui n'a pas encore digéré la chute de leur chef incontesté, un certain Harvey Weinstein.

  • dan le 03.01.2018 17:16 Report dénoncer ce commentaire

    c'est ancien président de tf1 qui avait, à son époque car on lui reprochait la qualité des programmes de sa chaîne, déclaré: je ne suis pas là pour vendre de la culture mais du temps de cerveau disponible pour mes annonceurs. le cinéma devient la même chose.

  • Idiocracy le 03.01.2018 12:03 Report dénoncer ce commentaire

    La culture de masse... Les gens font comme ils peuvent avec leurs moyens intellectuels. Les inégalités sont grandes dans ce domaine et la population s'abrutie à vitesse grand V.

Les derniers commentaires

  • Scipion le 04.01.2018 14:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les studios de Hollywood ne survivraient que quelques mois sans l'argent des blockbusters. Les autres films sont de véritables parasites, émanations d'une ultra gauche américaine qui n'a pas encore digéré la chute de leur chef incontesté, un certain Harvey Weinstein.

  • dan le 03.01.2018 17:16 Report dénoncer ce commentaire

    c'est ancien président de tf1 qui avait, à son époque car on lui reprochait la qualité des programmes de sa chaîne, déclaré: je ne suis pas là pour vendre de la culture mais du temps de cerveau disponible pour mes annonceurs. le cinéma devient la même chose.

  • Jodie le 03.01.2018 12:12 Report dénoncer ce commentaire

    Elle ne cracherait pas un peu dans la soupe par hasard?

    • Moussa le 03.01.2018 15:44 Report dénoncer ce commentaire

      Pas vraiment. (Quand on prend le temps de contrôler).

    • 20-100 le 04.01.2018 09:20 Report dénoncer ce commentaire

      Tout juste Auguste, n'oublions pas que Jodie Foster est où elle est grâce à des Blockbusters dans lesquels elle a joué... fortune faite, elle peut maintenant les critiquer, oui, bon...

    • Actrice de talent le 04.01.2018 11:16 Report dénoncer ce commentaire

      Non elle ne crache pas dans la soupe. Je vous défie de citer un "blockbuster" ou elle aurait tourné. Un film qui a du succès n'est pas forcément un "blockbuster". (Le silence des agneaux, panic room...). Il faut reconnaître que le box office du cinéma est vraiment de plus en plus pitoyable en terme de qualité.

    • 20-100 le 04.01.2018 12:22 Report dénoncer ce commentaire

      J'aime bien l'actrice mais honnêtement parler de qualité quand on parle de boucherie comme le silence des agneaux ou un film sans queue ni tête comme panic room... chacun ses valeurs et sa définition de blockbuster...

    • GG57 le 04.01.2018 12:57 Report dénoncer ce commentaire

      un Blockbuster est un film présenté, bien avant sa sortie comme un film à succès avec casting de stars et budget insolent. Je rejoins @Actrice de talent en demandant de citer 1 seul blockbuster dans lequel elle aurait joué. Je crois que ce que JF veut dire c'est que le cinéma a beaucoup changé depuis son époque. Ce n'est plus du cinéma pour faire des films, mais du cinéma pour faire du spectacle et de l'argent, peu importe la qualité

    • Simple constat le 04.01.2018 12:58 Report dénoncer ce commentaire

      @20-100 Je crois que vous n'avez pas compris ce qu'à représenter la sortie du film "Le silence des agneaux" à l'époque. Si vous comparez ce film à une simple boucherie alors que ce fut le premier "thriller" du genre et digne de ce nom avec une analyse de la psychologie du tueur en série comme jamais il n'avait été fait avant au cinéma, et qu'en plus vous n'avez rien compris à Panic Room, alors effectivement vous ne pouvez pas comprendre ses propos, dommage pour vous car son analyse est juste et très intéressante!

    • C'est pourtant vrai le 04.01.2018 13:12 Report dénoncer ce commentaire

      Déjà définition d'un blockbuster : film ayant un grand succès populaire (éventuellement aussi un gros budget). Elle a joué dans (entre parenthèse le classement aux USA en 1ere exploitation depuis toujours) : Le silence des agneaux (425), Contact (667), Panic Room (716), Elysium (740), Inside Man (792), etc. Bon j'arrête là. Pour info : Terminator (2107), Divergente 3 (1163), etc... Elle fut aussi réalisatrice pour Orange is the new black ou House of card. Donc oui elle aime ce qui rapporte facilement et le populaire.

    • 20-100 le 04.01.2018 14:06 Report dénoncer ce commentaire

      @simple constat non, je ne me fais pas une culture, de quelque nature soit-elle, sur des films et vos remarques grandiloquentes sur le cinéma me laissent de marbre, à chacun ses valeurs... à noter aussi que le nombre de dingues sanguinaires ne cesse d'augmenter avec ce voyeurisme cinématographique morbide.

  • Idiocracy le 03.01.2018 12:03 Report dénoncer ce commentaire

    La culture de masse... Les gens font comme ils peuvent avec leurs moyens intellectuels. Les inégalités sont grandes dans ce domaine et la population s'abrutie à vitesse grand V.

    • 20-100 le 04.01.2018 14:09 Report dénoncer ce commentaire

      Hé oui, malheureusement, si on compare le prix d'un billet de cinéma à celui d'un bon bouquin sur un marché aux puces ou dans un magasin de seconde main on comprend qu'il y a une relation de cause à effet entre l'enrichissement et l'abrutissement... du pain et des jeux en sorte.