Santé mentale

01 juillet 2018 21:00; Act: 01.07.2018 21:37 Print

Kanye West a essayé «la thérapie par le cri»

Après une série d'événements malheureux, le rappeur de 41 ans a perdu confiance en lui. Il a tenté une nouvelle thérapie pour la regagner.

storybild

Le rappeur/homme d'affaires Kanye West et sa femme Kim Kardashian. (photo: Keystone)

Sur ce sujet

Kanye West a révélé au New York Times que son épouse Kim Kardashian l'avait encouragé à essayer la «thérapie par le cri», l'année dernière, afin d'améliorer son état psychologique. En effet, l'artiste a connu une série d'événements malheureux - son séjour de neuf jours en centre de désintoxication ou encore le vol à main armée dont sa femme avait été victime - qui l'avaient mené à la dépression nerveuse.

La star s'est alors tournée vers Tony Robbins, coach de vie et essayiste américain dans le domaine du développement personnel. Ce dernier aurait rapidement reconnu le manque de confiance dont souffre le chanteur. De son côté Kanye West a avoué que l'expérience l'avait quelque peu mis mal à l'aise: «J'étais tellement gêné par la nounou et la femme de ménage, je ne voulais pas qu'elles m'entendent crier dans le salon».

Malgré sa réticence de départ, il a persévéré avec cette thérapie, également connue sous le nom de thérapie primale, qui est censée libérer la colère ou la frustration refoulée. Mais, la superstar de 41 ans a admis que le traitement n'avait pas eu l'effet escompté: «Je me sentais encore gêné. Cela n'a pas été une solution instantanée. Je n'ai pas eu davantage confiance en moi». Par ailleurs, l'époux de Kim Kardashian a ouvertement évoqué ses pensées suicidaires. Ses commentaires font d'ailleurs écho aux paroles de son titre «I Thought About Killing You», extrait de son dernier album, Ye: «Aujourd'hui, j'ai pensé à te tuer, meurtre prémédité / Je pense me tuer très souvent / Et moi, je m'aime bien plus que je ne t'aime».

(L'essentiel/cover media)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Grand Maître le 01.07.2018 22:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il a pas dû crier assez fort je crois..

  • Aix en Provence le 02.07.2018 07:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle est l'intérêt de ce sujet ?

Les derniers commentaires

  • Aix en Provence le 02.07.2018 07:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle est l'intérêt de ce sujet ?

  • Grand Maître le 01.07.2018 22:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il a pas dû crier assez fort je crois..