Sur Twitter

05 juin 2018 13:41; Act: 05.06.2018 13:57 Print

La blague de Demi Lovato est très mal passée

La chanteuse a provoqué un tollé en racontant sur Twitter qu'elle avait piégé son bodyguard en lui envoyant une prostituée.

storybild

Demi Lovato a dû présenter des excuses aux internautes. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Ne sachant que faire de son dimanche après-midi, Demi Lovato, 25 ans, a proposé à ses fans de l'interviewer sur Twitter. Le jeu leur a permis d'apprendre quel était son animal ou son plat préférés. Mais il a tourné au vinaigre quand un abonné lui a demandé de raconter la farce la plus drôle qu'elle avait faite. La chanteuse a répondu: «J'avais engagé une fille de la nuit à Las Vegas et je l'ai envoyée dans la chambre de mon garde du corps, Max. Elle est entrée sans sa permission et lui a agrippé l'entrejambe. Il a paniqué. Hahahaha».

La jeune femme a été la seule à rire. «Donc Demi a engagé quelqu'un pour aller dans la chambre d'une personne et l'agresser sexuellement?», s'est insurgé un fan. Une autre a aussi estimé que Demi Lovato s'était rendue coupable de harcèlement sexuel sur son employé. Loin de comprendre ce qu'on lui reprochait, la vedette s'est plainte, toujours sur Twitter, de la polémique: «Même si j'écrivais que j'avais envie de bonbons, il y aurait quelqu'un qui trouverait ça choquant».

Face à l'avalanche de critiques, elle a invité ses détracteurs à réécouter son titre «Warrior» de 2013, qui parle d'une fille abusée. «Je sais ce qu'est l'abus sexuel. Vous n'avez pas besoin de m'instruire là-dessus». Et de conclure: «Je suis réellement désolée si j'ai choqué quelqu'un».

(L'essentiel/trb)