Garde à vue

23 septembre 2016 12:59; Act: 23.09.2016 19:32 Print

Après deux nuits au poste, Morandini mis en examen

En pleine tourmente depuis cet été, l'animateur vedette Jean-Marc Morandini a été mis en examen vendredi à Paris, notamment pour «corruption de mineur aggravée».

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

L'animateur de 51 ans, pilier d'Europe 1 et aussi figure de NRJ12, a été mis en examen par un juge d'instruction pour «corruption de mineur» et «corruption de mineur aggravée», par l'utilisation d'un moyen de communication électronique, selon une source judiciaire. Conformément aux réquisitions du parquet de Paris, il est placé sous contrôle judiciaire, avec interdiction d'entrer en contact avec les victimes et d'exercer une activité professionnelle en lien avec des mineurs. Il doit par ailleurs signaler toute sortie du territoire national. Un contrôle judiciaire «tout à fait compatible avec ses activités professionnelles», a immédiatement affirmé à la presse son avocat Patrick Klugman.

Jean-Marc Morandini a passé 48 heures en garde à vue à la Brigade de protection des mineurs pour être entendu sur cette enquête ouverte depuis fin juillet et être confronté aux déclarations de ses accusateurs. «Il ne conteste rien de ce qu'il a pu faire, mais il conteste qu'il y ait eu la moindre infraction», soutient son avocat. Par ailleurs, la star du PAF est au centre d'une autre affaire, accusé de «harcèlement sexuel» dans le cadre de l'enquête ouverte début août sur des castings dénudés pour sa websérie «Les Faucons», révélés par le magazine Les Inrockuptibles. L'enquête pour corruption de mineurs s'appuie sur les plaintes déposées en juillet et septembre par deux jeunes hommes, mineurs à l'époque des faits présumés. Les accusations - anciennes - ont resurgi après la diffusion de l'enquête des «Inrocks», les 13 et 20 juillet, poussant les deux jeunes majeurs à saisir la justice.

En retrait des micros

Dans la première plainte, un jeune homme âgé de 18 ans aujourd'hui affirme que ce dernier lui a fait des propositions sexuelles dans des échanges SMS, entre février et mars 2013, selon une source proche de l'enquête. Selon cette source, le second plaignant, 23 ans aujourd'hui, raconte avoir été contacté en juillet 2009 par la société de production de Morandini via un site de casting pour un projet de remake du film «Ken Park» du réalisateur américain Larry Clark, qui racontait la vie d'adolescents aux Etats-Unis entre ennui, sexe et violence. Le jeune homme explique avoir été convié, seul, au domicile de l'animateur où ce dernier l'aurait invité à poser nu pour une séance de photos. «Pour un cas, il n'avait absolument aucun souvenir de la personne ou des échanges. Pour l'autre, il y avait des échanges mais il était parfaitement dans l'ignorance de l'âge de son interlocuteur», a relativisé l'avocat.

Animateur télé moqué dans les années 90 pour son ton racoleur, Jean-Marc Morandini est devenu ces dernières années un décrypteur redouté des médias à la radio. Pour l'animateur aux 900 ,000 abonnés sur Twitter, la tempête médiatique et judiciaire a éclaté cet été avec les révélations des Inrockuptibles. De jeunes comédiens ont raconté les conditions de recrutement et de tournage en 2015 pour la websérie «Les Faucons» produite par l'animateur, qui promettait de raconter «sans tabou» la vie d'une équipe de foot: «Amour, famille, drogue, sexe». Des comédiens l'accusaient notamment d'avoir profité des castings pour les pousser à s'exhiber nus. Selon leur témoignage, une certaine «Catherine», se présentant comme responsable du casting, leur a notamment demandé avec insistance par courriel d'envoyer des vidéos d'eux nus, y compris des scènes de masturbation. Cinq de ces comédiens, majeurs, ont déposé plainte, déclenchant l'ouverture d'une enquête pour «harcèlement sexuel et travail dissimulé» qui vise notamment l'animateur et sa société «Ne zappez pas productions».

Rappelé par Europe 1 pendant ses vacances, Jean-Marc Morandini avait dénoncé fin juillet des accusations «parfaitement mensongères et diffamatoires» et «une manipulation». Face à la polémique, Europe 1 et Canal+ ont retardé la participation de l'animateur à leurs émissions.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Maniac le 24.09.2016 11:09 Report dénoncer ce commentaire

    C est marrant de porter plainte 6 ans après. Sûrement L appât du gain déclencher par la diffusion du reportage des Inrocks. Quand on va dans ce genre de casting. Faut savoir à quoi s attendre.

  • Ricky le 23.09.2016 13:49 Report dénoncer ce commentaire

    Dans la mesure où il s'agit d'une affaire judiciaire qui démarre et même si les faits reprochés peuvent choquer, il ne me paraît pas opportun de laisser la possibilité de commenter cet article.

  • Mimz le 23.09.2016 13:48 Report dénoncer ce commentaire

    Corruption de mineurs? J'appelle cela de la pédophilie! Pas de pitié pour ce genre d'individus... Prison à vie!

Les derniers commentaires

  • Kalinka le 24.09.2016 14:27 Report dénoncer ce commentaire

    Un nouvel épisode de ... Crimes ! ... lol

  • petitevoix le 24.09.2016 11:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un habitant de plus en prison qui explose de monde entre les terroristes, violeurs, cambrioleurs etc Une vraie fabela

  • Maniac le 24.09.2016 11:09 Report dénoncer ce commentaire

    C est marrant de porter plainte 6 ans après. Sûrement L appât du gain déclencher par la diffusion du reportage des Inrocks. Quand on va dans ce genre de casting. Faut savoir à quoi s attendre.

    • marie ange le 24.09.2016 14:08 Report dénoncer ce commentaire

      absolument

  • STF le 23.09.2016 18:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Présume innocent svp !

  • disperdal le 23.09.2016 14:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas comme Luxleaks ou autres "scandales" publiés...