Sara Sampaio

20 octobre 2017 14:20; Act: 20.10.2017 14:31 Print

«On m'a mis la pression pour que je pose nue»

La Portugaise, qui fait partie des Anges de Victoria's Secret, accuse le magazine «Lui» d'avoir publié une photo d'elle dénudée sans son accord. Elle va porter plainte.

Sur ce sujet
Une faute?

La liste de femmes, célèbres ou non, qui ont eu affaire à des personnages malsains, continue de s'allonger. Dernière en date à s'exprimer: Sara Sampaio. Sur Instagram, le top portugais, qui fait partie des Anges de Victoria's Secret, a révélé qu'on lui avait mis la pression pour des photos de nu.

«J'avais accepté de faire la couverture du numéro d'automne 2017 de Lui à la condition qu'il n'y ait pas de nudité. Mon agence et moi avons insisté pour avoir un accord clair pour me protéger et protéger mon choix de ne pas être photographiée nue», commence la belle de 26 ans. «Mais même avec cette clause, on m'a mis la pression de manière agressive pour faire des photos nue, me demandant pourquoi je ne voulais pas montrer mes tétons ou me déshabiller complètement».

Sara Sampaio explique qu'elle a tout fait pour se couvrir du mieux qu'elle pouvait pendant le shooting, mais qu'elle a ensuite découvert qu'on voyait trop son corps sur certaines photos. «On m'a rassurée en disant que ces images ne seraient pas utilisées», écrit-elle. Malheureusement, ce n'est pas ce qui s'est passé: «Le magazine a menti et a utilisé une photo de moi avec de la nudité pour sa une, ce qui constitue une violation de notre accord».

Le top poursuit en assurant que ce n'était pas la première fois qu'on lui mettait la pression de la sorte et que ce n'est pas parce qu'elle a déjà posée nue qu'elle devrait le faire à chaque séance. «J'ai le droit de montrer mon corps comme je veux, quand je veux, où je veux et pour qui je veux», martèle-t-elle. C'est la raison pour laquelle elle veut porter plainte contre Lui. «Ce qu'ils m'ont fait est inacceptable. Je me sens violée, maltraitée et on me manque de respect», a-t-elle conclu.

(L'essentiel/jfa)