Innovation

10 septembre 2018 14:31; Act: 10.09.2018 15:21 Print

Samuel Le Bihan change les déchets en carburants

Le comédien Samuel le Bihan a présenté lundi à Antibes (Alpes-Maritimes) le prototype d'une machine visant à transformer les déchets plastiques en carburants.

storybild

«Le but de l'association, c'est de développer des technologies pour revaloriser les déchets plastiques et stimuler le ramassage» a indiqué le comédien de 52 ans. (photo: Twitter)

Sur ce sujet

Baptisée Chrysalis, la machine a été inventée et développée par un technicien salarié de l'association Earthwake, Christopher Costes. Earthwake assure qu'elle est déjà capable de traiter un kilo de plastique par heure et de fournir ainsi de 500 à 600 grammes de gazole. «Le but de l'association, c'est de développer des technologies pour revaloriser les déchets plastiques et stimuler le ramassage, et donc de valoriser les déchets pour créer une économie, car selon moi la vraie solution à ce problème des déchets sera économique», a indiqué le comédien de 52 ans.

Le principe est simple: une fois broyé, le plastique (polyéthylène et polypropilène) est chauffé à haute température avant d'être distillé. De l'eau pour le refroidissement et une petite alimentation électrique sont également nécessaires au processus. Le diesel est quant à lui récupéré comme carburant pour un moteur de bateau, de voiture ou pour un générateur. «L'étape suivante, d'ici 3 à 6 mois, est de fabriquer une machine plus grande, de la taille d'un demi-container et donc facilement transportable sur une zone polluée, qui sera capable de traiter 70 kg de déchets par heure», a assuré Samuel Le Bihan, qui estime à 50 000 euros le coût de fabrication d'une telle installation et son amortissement à moins d'un an.

«Nous-mêmes allons l'utiliser pour des applications vertueuses en la mettant à disposition de la SNSM (Société nationale de sauvetage en mer) et ainsi lui fournir du carburant, mais on peut aussi imaginer dans les pays émergents d'en installer une dans un village qui serait submergé par les déchets et qui pourrait ainsi alimenter un générateur, par exemple pour une école», a expliqué encore M. Le Bihan.

Son association, Earthwake, qui dispose aujourd'hui de financements de la part de fondations familiales, pourrait à terme adopter un statut d'entreprise de manière à développer ce type de solutions, a enfin précisé le comédien. En juin a déjà été mis à l'eau un prototype de bateau de 6 mètres de long, préfigurant un catamaran de 25 mètres qui doit être mis à l'eau en 2020, propulsé grâce à des déchets plastiques transformés en carburant. Construit notamment pour tester ce système de plastique-carburant, le démonstrateur Ulysse est d'ailleurs «le premier bateau au monde à avancer aux déchets plastiques», selon ses concepteurs. Le prototype a une capacité de 5 kg/heure de plastique traité, pour une production de 3 litres de diesel et 2 litres d'essence maximum.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • taz red le 10.09.2018 15:05 Report dénoncer ce commentaire

    rien de neuf une indienne la déjà fait il y a 2 ans.les l'hobby des pétrolier bloque tout.

  • nanard le 11.09.2018 10:10 Report dénoncer ce commentaire

    à suivre ce soir sur France 2 tv un nouveau "cash investigation" sur le plastique qui asphyxie la planète

Les derniers commentaires

  • nanard le 11.09.2018 10:10 Report dénoncer ce commentaire

    à suivre ce soir sur France 2 tv un nouveau "cash investigation" sur le plastique qui asphyxie la planète

  • taz red le 10.09.2018 15:05 Report dénoncer ce commentaire

    rien de neuf une indienne la déjà fait il y a 2 ans.les l'hobby des pétrolier bloque tout.

    • Taz green le 11.09.2018 13:37 Report dénoncer ce commentaire

      récupérer les plastique et le transformer, c'est bien. Eviter que le plastique finisse dans la nature, c'est mieux et ce n'est bloqué par aucun lobby