Bimbos

29 décembre 2009 15:57; Act: 29.12.2009 16:04 Print

Victoria s’est fait rouler un patin par Pamela

Victoria Silvstedt, le mannequin et animatrice suédoise, est encore sous le choc de sa rencontre avec l’héroïne de «Alerte à Malibu».

storybild

La Suédoise de 35 ans a vécu une rencontre hot avec Pamela Anderson. (photo: dr)

Sur ce sujet
Une faute?

Interviewée par Paris Match, Victoria Silvstedt (35 ans) a lâché une anecdote croustillante au sujet de sa première rencontre avec Pamela Anderson. «Une nuit, elle m’a entraînée dans les toilettes des Caves du Roy, au Byblos de Saint-Tropez, et elle a soulevé nos T-shirts pour comparer nos poitrines», confie l’animatrice de «La roue de la fortune» sur TF1.

Et la Suédoise d’un mètre quatre-vingt d’ajouter: «Les seins de Pamela ont l’air plus gros, mais c’est parce qu’elle est plus petite que moi. Mais lorsque Pam a mis sa langue dans ma bouche, j’ai compris qu’elle avait pris des trucs et qu’elle n’était pas dans son état normal.»

Fière de son physique de bimbo, Victoria s’est offert ses seins siliconés à 20 ans. «Mon image, c’est mon business», avoue la blonde, qui a démarré sa carrière sur la RAI. Objet de toutes les convoitises, elle confie: «Quand j’étais animatrice sur cette chaîne, je me faisais porter pâle si Berlusconi m’invitait à dîner.» Avec son look sexy, Victoria déplore qu’on la prenne souvent pour une «croqueuse d’hommes et de diamants».

Elle se dit aujourd’hui folle amoureuse de son petit ami – qui n’est pas dans le show-biz et dont elle garde l’identité secrète. Elle fêtera d’ailleurs le Nouvel-An avec son chéri, sa famille et Felix, son carlin de 3 mois, dans sa grande maison sur une île résidentielle située à 30 kilomètres de Stockholm.

Ludovic Jaccard

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).