Procès de R. Kelly

08 août 2021 18:54; Act: 08.08.2021 19:15 Print

L’ombre d’Aaliyah plane 20 ans après sa mort tragique

La chanteuse, décédée en 2001 dans un crash d’avion, figure parmi les premières victimes présumées de R. Kelly. Ils s’étaient mariés en 1994 à l’aide d’un faux certificat alors qu’elle était mineure.

storybild

R. Kelly avait pris Aaliyah «sous son aile» alors qu’elle avait 15 ans. (photo: AFP)

Une faute?

En août 2001, la mort de la chanteuse Aaliyah dans un crash d’avion laissait la planète R&B sous le choc. Vingt ans plus tard, son nom résonnera au procès pour abus sexuels de R. Kelly.

Cela fait plus d’un quart de siècle que le musicien de 54 ans est soupçonné ou accusé de pédopornographie, relations sexuelles avec des mineures et violences sexuelles. La manière dont il s’est entouré de femmes ou de jeunes filles a même nourri des soupçons de secte sexuelle.

Et les doutes ont commencé quand R. Kelly a pris sous son aile Aaliyah Haughton, qui avait 15 ans lorsqu’il a produit son premier album, «Age Ain’t Nothing But A Number». Quelques mois plus tard, le 31 août 1994, le couple se mariait, une union finalement annulée à cause de l’utilisation d’un faux certificat attestant que la jeune étoile du R&B avait plus de 18 ans.

À son procès à New York, où démarre lundi la sélection des jurés, R. Kelly, mis en cause pour abus sexuels, devra aussi répondre de corruption. Selon l’acte d’accusation, il avait payé un fonctionnaire de l’État de l’Illinois pour obtenir une fausse carte d’identité afin de se marier avec une mineure, désignée comme «Jane Doe #1» dans le dossier. Pour beaucoup, il s’agit d’Aaliyah.

«Pas une exception, la règle»

Selon les procureurs, R. Kelly pensait qu’une fois mariée, la jeune fille, avec laquelle il avait eu des relations sexuelles, serait découragée de témoigner contre lui lors d’un éventuel procès. L’accusation de corruption sera scrutée de près au procès, potentiellement le premier d’une série de quatre qui attendent le chanteur, pour abus sexuels.

Mais le cas d’Aaliyah «est un exemple parmi beaucoup d’autres», explique Kathy Iandoli, auteure d’une biographie à venir sur la chanteuse décédée («Baby girl: better known as Aaliyah»).

«Au procès, nous allons voir qu’elle n’était pas une exception mais bien la règle» et «pour la première fois, ce mariage sera vu pour ce qu’il est: une fraction d’un système très violent», ajoute-t-elle, en déplorant que l’union ait été présentée «comme une jolie histoire d’amour».

Parmi les six victimes concernées par le procès tenu à New York, sur lesquelles peu d’éléments ont filtré, plusieurs étaient mineures à l’époque des faits. «Elles diront leur vérité (…) dans l’intérêt de la justice. Ça ne sera pas facile mais elles sont très courageuses», a confié à l’AFP l’avocate Gloria Allred, qui représente trois d’entre elles.

«Masculinité toxique»

Pour certaines militantes, l’impunité dont a pu profiter R. Kelly est due à sa célébrité, mais aussi au fait que la voix des victimes, des femmes noires dont les accusations ont peu été entendues, a été étouffée. «Les militantes, principalement des femmes noires, demandent qu’il rende des comptes depuis des décennies», a expliqué Kenyette Barnes, cofondatrice du mouvement #MuteRKelly («Faites taire R. Kelly»).

Selon les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), les femmes noires subissent plus d’agressions sexuelles que les femmes blanches et les statistiques montrent qu’elles sont moins enclines à signaler ces abus, par peur ou par désir de protéger leur communauté. Mais les choses sont en train d’évoluer, selon Kenyette Barnes, pour qui la lutte contre le racisme ne doit pas masquer les questions de «masculinité toxique». «On peut être victime d’une forme d’oppression, et en faire subir une autre soi-même.»

«Les féministes noires ont décidé de dire «Ça suffit»: nous n’allons plus protéger le patriarcat noir au détriment de la violence de genre dont nous sommes victimes», ajoute-t-elle.

Mais pour Kathy Iandoli, le fait que le procès coïncide avec les 20 ans de la mort d’Aaliyah «a quelque chose de terrible», parce qu’il va encore accoler le nom de la chanteuse à celui de R. Kelly. Et parce qu’elle est morte dans un accident d’avion, «elle n’a jamais reçu le titre de survivante» donné aux autres victimes. «J’espère que quand toute cette affaire sera terminée, c’est le titre qu’on lui donnera.»

(L'essentiel/AFPE)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Aaron le 09.08.2021 08:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Est-ce que pour lutter contre les abus sexuels, il faut être féministe? Je dirais que non.

  • Jeff de Bruxelles le 09.08.2021 07:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mauvais jeux de mots, l'ombre plane, la victime est mort d'un accident d'avion, RIP.

  • coucouchanel le 08.08.2021 23:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ou sont les parents ? Qui peux laisser une fille mineurs dormir en dehors du domicile familial ? Allô !

Les derniers commentaires

  • TopsyKrett le 09.08.2021 16:42 Report dénoncer ce commentaire

    I believe I can F....., I think about it every night and day.......

  • Aaron le 09.08.2021 08:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Est-ce que pour lutter contre les abus sexuels, il faut être féministe? Je dirais que non.

  • grego le 09.08.2021 08:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Surtout quand il y a de l argent on parle plus d âge alors il on bien raison dans profite et quand on ai mineur on reste à la maison et que fait les parents ?

  • Jeff de Bruxelles le 09.08.2021 07:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mauvais jeux de mots, l'ombre plane, la victime est mort d'un accident d'avion, RIP.

  • ramoslabrute le 09.08.2021 05:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un prédateur en plus en prison