En Afrique

16 janvier 2020 21:39; Act: 17.01.2020 10:09 Print

Akon va réaliser son rêve et aura sa propre ville

Le chanteur américano-sénégalais s'apprête à construire sa propre ville en Afrique. Il vient d'officialiser ce projet qu'il avait en tête depuis 2018.

storybild

Le chanteur Akon, 46 ans, se réjouit de mener à bien son nouveau projet. (photo: Cristina Quicler)

Sur ce sujet
Une faute?

Akon n'est pas peu fier de son nouveau challenge: il va faire construire sa propre ville en Afrique. C'est sur Instagram, lundi 13 janvier 2020, que la star de 46 ans a officialisé son étonnant projet: «Je viens de finaliser l'accord pour Akon City au Sénégal. J'ai hâte de vous y recevoir dans le futur», a-t-il annoncé.

D'après le ministère du Tourisme, il s'agirait d'un village touristique écoresponsable. L'interprète de «Lonely» souhaite ériger un complexe dans le village de Mbodiène, au sud de Dakar. «Au-delà de son statut d'artiste, c'est Akon, l'investisseur qui a foi en l'Afrique, qui est reçu», a fait savoir le ministère du Tourisme, dans un communiqué publié à l'occasion de cette signature.

Le montant de l'investissement n'a pas encore été arrêté. Selon CNN, le terrain de 2000 hectares a été offert à l'artiste américano-sénégalais par Macky Sall, président du Sénégal. La monnaie utilisée dans cette ville devrait être l'«Akoin», la cryptomonnaie du chanteur.

Akon n'est pas la seule personnalité à se lancer dans ce genre de projet dans son pays d'origine. L'acteur et réalisateur anglais Idris Elba a aussi l'intention de bâtir un complexe touristique écoresponsable sur une île de la Sierra-Léone, pays d'Afrique de l'Ouest où son père est né. Il s'y est rendu pour la première fois en décembre 2019 et en a reçu la citoyenneté.

(L'essentiel/lja/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • fidelOpost le 16.01.2020 23:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Excellente iniciative de ces africains qui investissent dans leur pays d’origine et offrent un développement économique avec des projets eco-responsables. Bravo! Ils méritent plus de couverture par les médias.

  • Nico57 le 17.01.2020 10:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est du business c’est tous il investit son argent pour le fructifier

  • Phi le 17.01.2020 06:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est très bon des nouvelles places pour les invités du GDL.

Les derniers commentaires

  • Nico57 le 17.01.2020 10:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est du business c’est tous il investit son argent pour le fructifier

  • Kol le 17.01.2020 09:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas faux

  • Phi le 17.01.2020 06:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est très bon des nouvelles places pour les invités du GDL.

  • fidelOpost le 16.01.2020 23:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Excellente iniciative de ces africains qui investissent dans leur pays d’origine et offrent un développement économique avec des projets eco-responsables. Bravo! Ils méritent plus de couverture par les médias.