Harcèlement sexuel

16 octobre 2017 14:11; Act: 16.10.2017 14:36 Print

Alyssa Milano lance le hashtag «#MoiAussi»

L'actrice américaine incite toutes les femmes victimes de harcèlement sexuel à témoigner sur Twitter en utilisant le hashtag «#MeToo».

Sur ce sujet

«Si vous avez été harcelée ou agressée sexuellement, écrivez "moi aussi" dans votre réponse à ce Tweet», a lancé Alyssa Milano depuis son compte @Alyssa_Milano. En un rien de temps, «#MeToo» s'est hissé ce week-end tout en haut des «trending topics», le classement des sujets les plus discutés sur le réseau social, avec plus de 27 000 réponses. En France, un appel semblable à dénoncer le harcèlement sexuel au travail est lui aussi devenu viral ces derniers jours sur Twitter. Sous le mot-clef #balancetonporc, la journaliste Sandra Muller invite à raconter, «en donnant le nom et les détails, un harceleur sexuel que tu as connu dans ton boulot».

L'initiative d'Alyssa Milano a rencontré un fort écho auprès d'anonymes qui semblent, par ce biais, évoquer pour la première fois leur expérience en public. Dans son Tweet, Amy Christensen dit, par exemple, avoir été «agressée sexuellement par un membre de ma famille, violée quand j'étais enfant, puis à l'âge adulte. Je suis devenue toxicomane, puis je m'en suis sortie. N'abandonnez jamais. #MoiAussi, je suis là».

Ces initiatives destinées à libérer la parole des femmes victimes de harcèlement et d'agression sexuelles font suite aux accusations visant le producteur de cinéma américain Harvey Weinstein. Alyssa Milano n'accuse pas M. Weinstein de l'avoir agressée sexuellement. Celui qui a longtemps fait la pluie et le beau temps à Hollywood est accusé de viol, d'agression ou de harcèlement sexuel par de nombreuses actrices, certaines mondialement connues, qui, depuis quelques jours, ont décidé de briser le silence sur un comportement qui dure depuis des années. M. Weinstein a nié toutes les accusations de relations sexuelles non consenties.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.