Kalash

18 mars 2019 16:38; Act: 18.03.2019 16:41 Print

Arrêté après avoir défoncé plusieurs voitures

Au volant de sa Porsche, le rappeur antillais a accidenté des véhicules avant de prendre la fuite. Rattrapé par la police, il a été arrêté sans ménagement.

Sur ce sujet
Une faute?

Kalash se croit-il au-dessus des lois? Tout porte à le croire d'après son comportement au volant de sa Porsche dans la soirée du samedi 16 mars 2019. Alors qu'il circulait sur les Champs-Élysées, le rappeur antillais a percuté plusieurs voitures sur son passage, sans même s'arrêter. Pire: il a tenté de fuir. Filmé par des passants munis de leur smartphone, l'artiste de 30 ans a fini par se faire arrêter par la police.

Furieux, l'homme ne s'est pas laissé faire. Après avoir hurlé plusieurs fois: «Y a quoi ici?» et insulté les gens en train de le filmer, Kalash, qui revenait du concert de Drake durant lequel il est monté sur scène, a été maîtrisé sans ménagement par les policiers, avant de se faire menotter. Le rappeur a aussitôt été placé en garde à vue. Il risque d'être poursuivi pour dégradation de biens privés, délit de fuite et outrage aux agents de police.

Ce n'est pas la première fois que Kalash doit faire face à la justice. En 2014, lui et Admiral T avaient été placés en garde à vue pour violences aggravées. Ils avaient été accusés d'avoir agressé trois policiers, alors qu'ils étaient en état d'ivresse. Les deux rappeurs avaient contesté cette version en affirmant avoir été victimes de violence policière. En 2016, Kalash avait été condamné à une peine de six mois de prison avec sursis pour possession sans autorisation d'une arme de catégorie B.

(L'essentiel/lja)