Julia Garner

26 mars 2020 21:25; Act: 27.03.2020 18:50 Print

«Avec Mark, on est en quarantaine de miel»

Le confinement dû à la pandémie de Covid-19 permet à Julia Garner de profiter de son couple avec le chanteur Mark Foster.

storybild

Mark Foster et Julia Garner en septembre 2019. (photo: Frazer Harrison)

Sur ce sujet
Une faute?

Mariés depuis le mois de décembre 2019, l'actrice de 26 ans et le chanteur de dix ans son aîné n'ont pas eu le temps de passer beaucoup de moments ensemble. Ils se rattrapent, maintenant qu'ils sont bloqués dans leur maison, en attendant la sortie, le 27 mars 2020, de la saison3 d'«Ozark», série de Netflix dont Julia est l'une des héroïnes.

Votre rôle de Ruth, qui gère un casino flottant dans la fiction, est dur. Comment réagissent les gens quand ils vous rencontrent?

Je sais tout de suite si on m'approche par rapport à «Ozark», car les gens ont peur de moi au premier abord. Ruth a évolué au fil du temps, mais on la craint toujours.

Lui ressemblez-vous?

Non. Contrairement à Ruth, je suis une personne cash qui dit toujours ce qu'elle pense et qui ne fait jamais ses coups en douce.

Vous avez remporté un Emmy Award en 2019 pour ce rôle. Qu'est-ce que ça a changé dans votre carrière?

C'est un énorme honneur. Jamais je n'aurais pensé remporter une récompense aussi importante pour mon travail de comédienne. Je reçois davantage de propositions de films depuis cette victoire, c'est cool.

Profitez-vous de votre isolement actuel en compagnie de votre mari pour composer de la musique avec lui pour son groupe Foster the People?

Non, mais comme nous n'avons pas eu de lune de miel après notre mariage parce que je n'avais pas fini le tournage d'«Ozark», on se rattrape à présent. Avec Mark, on est en quarantaine de miel (rires). On est confinés tous les deux et c'est l'aspect le plus positif de cette situation car on peut profiter de notre couple 24 heures sur 24.

La bande-annonce de la saison 3 d'«Ozark»:

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.