Théorie du complot

03 novembre 2018 11:10; Act: 03.11.2018 11:18 Print

Avril Lavigne dément sa mort et son remplacement

Victime d'une folle théorie du complot selon laquelle elle se serait suicidée en 2003 et aurait été remplacée par un clone, la chanteuse a tenu à mettre les choses au clair.

Sur ce sujet
Une faute?

Afin de rendre les choses moins «Complicated» (du nom de son premier hit), Avril Lavigne a choisi le jour d'Halloween pour réagir à une théorie du complot macabre la concernant. Invitée sur le plateau de l'émission australienne «KIIS1065» mercredi, la chanteuse de 34 ans a enfin répondu aux détracteurs qui la disent morte depuis quinze ans et remplacée par un clone.

«Oui, certaines personnes pensent que je ne suis pas le vrai moi, c'est très bizarre, explique l'intéressée. Je ne sais pas d'où cela peut venir. Non, je ne suis pas morte et je n'ai pas été remplacée». En mai 2017, un utilisateur de Twitter avait avancé, «preuves» à l'appui, que la jeune femme s'était suicidée en 2003, après le décès de son grand-père. Selon sa théorie, la mort de la star aurait eu lieu au sommet de la carrière, ce qui aurait poussé sa maison de disques à embaucher une double du nom de Melissa Vandella, pour la remplacer.

Au moment où la théorie fantaisiste est apparue, l'artiste s'était momentanément retirée de la scène médiatique afin de lutter contre la maladie de Lyme, diagnostiquée en 2014. Elle avait tenu à faire le point sur son état de santé en septembre 2017. «La récupération a été longue et je veux m'assurer d'être au top pour vous retrouver», avait-t-elle écrit sur son compte Instagram à l'époque. Avril Lavigne n'est pas la seule star à avoir fait les frais d'un tel questionnement sur son identité. En 2016, c'est Beyoncé qui a été accusée d'avoir été remplacée par un sosie. Selon une petite communauté d'internautes, c'est un clone qui assurerait l'intérim depuis.

(L'essentiel/szu)