Procès Depp/Londres

15 juillet 2020 20:56; Act: 15.07.2020 21:13 Print

«C'est moi qui ai été agressée, pas Amber»

L’ancienne assistante d'Amber Heard a affirmé, mercredi devant la Cour, que l'actrice avait repris ses confidences à son compte, pour en tirer profit.

Sur ce sujet
Une faute?

L'ancienne assistante d'Amber Heard, ex-épouse de Johnny Depp qui l'accuse de violences, a affirmé mercredi, que l'actrice américaine lui avait «volé» sa propre histoire de victime d'agression sexuelle lors du procès en diffamation du tabloïd The Sun à Londres. Appelée à témoigner par visioconférence depuis Los Angeles au procès intenté à Londres par la star de «Pirate des Caraïbes» au journal britannique, qui l'avait présenté comme un mari violent en avril 2018, Kate James (à gauche sur la photo du tweet ci-dessus) a étrillé l'actrice de 34 ans, pour qui elle a travaillé de 2012 à 2015.

Questionnée par l'avocate de la société éditrice du Sun, NGN, qui mettait en cause la véracité de son témoignage, elle lui a sèchement rétorqué: «Je suis une survivante d'agression sexuelle. C'est pour ça que je suis ici». Répondant ensuite à l'avocat de Johnny Depp, Kate James a accusé Heard de lui avoir «volé» son histoire. Elle a confirmé ses déclarations écrites dans lesquelles elle avait dit avoir découvert qu'Amber Heard avait utilisé les confidences qu'elle lui avait faites pour en faire «sa propre histoire à son profit». Amber Heard, «probablement la personne la moins connue à Hollywood» pour qui elle ait travaillé, avait aussi tendance à boire et lui envoyait des messages incohérents ou insultants en pleine nuit.

Plusieurs témoins en faveur de Johnny Depp

Ben King, qui a été gestionnaire des affaires de la maison du couple, notamment en Australie en 2015, a affirmé qu'Amber Heard était à l'origine des disputes. Il avait dû superviser la remise en état de la maison où le couple séjournait pendant le tournage de l'un des «Pirate des Caraïbes» et avait dû récupérer le bout de doigt perdu par Johnny Depp. Selon l'acteur, il avait été sectionné par Amber Heard avec une bouteille de vodka brisée sur un meuble en marbre. Mais l'actrice, elle, avait affirmé que son compagnon s'était blessé avec un téléphone.

L'actrice américaine doit témoigner vendredi. Le journal invoque quatorze accusations de violences formulées contre son ex-époux entre 2013 et 2016. Le couple a divorcé après moins de deux ans d'un mariage orageux, début 2017.

(L'essentiel/afp)