Covid-19

12 janvier 2022 17:26; Act: 12.01.2022 18:04 Print

Ces personnalités qui ont défié les règles Covid

Comme le joueur de tennis Novak Djokovic ou le Premier ministre britannique Boris Johnson, plusieurs personnalités ont été accusées d'avoir passé outre aux restrictions sanitaires.

storybild

Le numéro 1 mondial de tennis Novak Djokovic est soupçonné d'avoir falsifié son test Covid-19 pour participer à l'Open d'Australie. (photo: AFP/William West)

Sur ce sujet
Une faute?
Phil Hogan, Dara Calleary et Jerry Buttimer

Phil Hogan, commissaire européen au Commerce.

Un dîner de gala en Irlande, organisé en violation des règles sanitaires, a provoqué une tempête sur la classe politique locale.

Ce repas, organisé pour les 50 ans du club de golf du Parlement irlandais avec plus de 80 invités, a eu lieu le 19 août 2020, au lendemain de l'interdiction des réunions de plus de six personnes en intérieur.

Après le ministre de l'Agriculture Dara Calleary et le vice-président du Sénat, Jerry Buttimer, le commissaire européen au Commerce, Phil Hogan, démissionne le 26 août.

Dominic Cummings, conseiller de Boris Johnson

Les déplacements en plein confinement du conseiller du Premier ministre Boris Johnson, Dominic Cummings, provoquent un tollé en Grande-Bretagne et entraînent la démission le 26 mai 2020 du secrétaire d'Etat pour l'Ecosse Douglas Ross, en désaccord avec ses justifications.

M. Cummings a affirmé - sans convaincre - s'être rendu chez ses parents à Durham (nord), à 400 kilomètres de Londres, parce qu'il craignait d'être contaminé par le coronavirus et cherchait une solution de garde pour son enfant.

En avril, le ministre du Logement, Robert Jenrick, avait déjà été épinglé par la presse pour avoir rendu visite à ses parents, à une soixantaine de kilomètres de chez lui, en violation des consignes.

Matt Hancock, ministre de la Santé britannique

En juin 2021, des images de vidéosurveillance montrant le ministre de la Santé britannique embrasser une conseillère au mépris des restrictions sanitaires, font scandale.

Matt Hancock, alors au coeur de l'action gouvernementale contre la pandémie, démissionne reconnaissant avoir enfreint les règles anti-Covid qu'il appelait régulièrement les Britanniques à respecter.

Alberto Fernandez, président argentin

Alberto Fernandez et sa femme

La diffusion en août 2021 d'une photo du président argentin Alberto Fernandez en train de fêter avec une dizaine d'invités l'anniversaire de son épouse, en juillet 2020, alors que tous rassemblements étaient alors interdits pour cause de pandémie, a suscité une vague de mécontentement dans le pays. Une enquête a été ouverte.

Gavin Newsom et Nancy Pelosi

En novembre 2020, le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, est épinglé pour avoir participé à un repas dans un restaurant trois étoiles proche de San Francisco, ignorant éhontément les consignes sanitaires de lutte contre le Covid qu'il martelait à longueur de journée.

Deux mois plus tôt, Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants, avait fait la une des médias, suite à une vidéo la montrant dans un salon de coiffure, sans masque, alors que seules les coupes en extérieur étaient autorisées dans l'Etat.

La famille royale néerlandaise

Le roi Willem-Alexander se retrouve sous le feu des critiques en juin 2021, pour n'avoir pas respecté les règles de distanciation sociale en vigueur aux Pays-Bas et serré les mains d'habitants locaux, alors qu'il visitait une rue de La Haye.

En août 2020, une photo diffusée sur les réseaux sociaux avait montré le couple royal posant avec un restaurateur grec sur l'île de Milos, sans porter de masque dans un espace clos.

La famille royale avait commis une erreur de jugement bien plus grave encore, selon les observateurs, lorsqu'elle s'est à nouveau rendue en Grèce pour y passer des vacances en octobre 2020, alors que le pays avait décrété un confinement partiel.

Kim Kardashian

En octobre 2020, la star de téléréalité Kim Kardashian avait essuyé une volée de bois vert sur les réseaux sociaux après avoir affrété, en pleine pandémie, un avion privé afin d'aller fêter son 40e anniversaire sur une île tropicale avec ses proches.

Neymar

Pour célébrer la fin de l'année 2020, la star brésilienne du PSG aurait convié plusieurs centaines de personnes dans sa villa à quelques kilomètres de Rio de Janeiro, alors que le Brésil était touché de plein fouet par la pandémie. Les téléphones portables des invités auraient été confisqués à l'entrée pour éviter toute fuite dans la presse ou sur les réseaux sociaux.

L'entourage du jour a cependant nié catégoriquement l'événement, assurant dans un communiqué qu'il n'y avait «pas de fête» dans la villa de Neymar. Des sources proches d'un groupe musical qui devait se produire sur les lieux lors du réveillon ont toutefois confirmé à la chaîne CNN Brasil qu'il y donnerait un concert.

Xavier bettel et Paulette Lenert

La ministre de la Santé Paulette Lenert et le Premier ministre Xavier Bettel

En juin 2021, la ministre de la Santé et le Premier ministre luxembourgeois ont été filmés sans masque et se tombant dans les bras lors d'un événement privé. Des gestes banals qui ont pourtant suscité la polémique sur les réseaux sociaux puisqu'ils vont à l'encontre de ce que le gouvernement grand-ducal recommande: distanciation et port du masque.

Interrogée par nos confrères de RTL, Paulette Lenert a confirmé que «le concert s'est déroulé sous le régime du CovidCheck. Toutes les personnes présentes ont été contrôlées. Ce qui a bien fonctionné et permis d'organiser des événements sans masque ou distanciation».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • MMN le 12.01.2022 22:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cela s’appelle prendre les gens pour des cons

  • hanibal le 12.01.2022 18:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Des gros malins au dessus des lois, le servum pecus aura lui une amende et sera montré du doigt .

  • Catherine le 13.01.2022 10:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la réalité c'est que tt le monde a défier les règles covid à un moment ou un autre donc tt ce que ça veut dire c'est qu'on est tous humain. pendant que les un étaient chez le coiffeur, d'autres faisait une soirée improvisée dans les bois avec plus de 100 personnes lol. les célébrités sont juste comme nous.

Les derniers commentaires

  • éclairée le 15.01.2022 00:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    peut être parce qu'ils savent que tout ça est une vaste arnaque lol....

  • JDCJDR le 14.01.2022 01:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La délation, c’est ma passion !

  • belge le 14.01.2022 00:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y en a qui ont fait pire que ça! Genre plagiais sa thèse

  • Le_Thionvillois le 13.01.2022 20:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont bien raison. ca montre bien qu'on nous prend pour des cons.

  • Retournement de situation... le 13.01.2022 20:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beaucoup de signaux faibles que la situation est en train de se retourner. Ils sont obligés de ruser de plus en plus sur les chiffres, de changer d'indicateur pour maintenir la peur. On est passé du décompte macabre des décès et réa, trop peu nombreux pour susciter la terreur, aux tests positifs à Omicron, qui n'est qu'un rhume. La politique de santé publique et les lois liberticides du Luxembourg sont légitimées sur la foi de tests qui réagissent positivement... à un rhume ! Oui vous lisez bien ! Au nom du danger de choper un rhume, on exclue une partie de la population de la vie sociale, on empêche les gens d'aller travailler et on nous force à prendre un abonnement d'un vaccin qui ne fonctionne pas. J'ose espèrer que même le plus stupide des pro vax est en mesure de comprendre à quel point on se moque de nous.