Hasnat Khan

15 janvier 2021 14:42; Act: 15.01.2021 15:55 Print

Diana manipulée par la «BBC»? Son ex se confie

26 ans après l'interview historique de Lady Di à la «BBC», le Dr Hasnat Khan, qui partageait sa vie à l'époque, raconte au «Daily Mail» avoir eu un mauvais pressentiment.

Sur ce sujet
Une faute?

26 ans après la sortie de l'interview inédite de Lady Di à la BBC, ses propos de l'époque font encore couler beaucoup d'encre. Rappelez-vous, Diana Spencer se livrait sans filtre au journaliste Martin Bashir dans l'émission «Panorama». Elle y évoquait sa relation tumultueuse avec le prince Charles et révélait l'histoire entre son époux et Camilla Parker-Bowles.

Depuis des mois, cette interview, qui a marqué tout un pays, revient sur le devant de la scène. Le frère de Lady Di, Charles Spencer, avait déjà dénoncé, en novembre dernier, des méthodes «malhonnêtes» de la part du journaliste. Il y a quelques jours, c'est l'amant de la défunte princesse, le Dr Hasnat Khan, qui est sorti du silence dans les colonnes du Daily Mail. Pour lui, Lady Di a bien été manipulée. «Je savais qu’il y avait une part de Diana qui voulait donner une interview, mais ma question est de savoir si Martin Bashir n’avait pas été là pour la persuader, l’aurait-elle jamais fait?».

«Je n'ai rien dit»

Le chirurgien explique au quotidien britannique avoir eu un mauvais pressentiment dès sa rencontre avec le reporter dans un bar, près de l'hôpital où il travaillait. «Je me souviens lui avoir dit que je ne l’aimais pas, que je ne lui faisais pas confiance et qu’elle ne devrait pas discuter avec lui». Déterminé à faire cette interview, l'homme n'a pas hésité à rentrer dans le vif du sujet. «Il m'a, pratiquement dès le début, posé des questions très directes et personnelles sur Diana et notre relation. Pourquoi nous n'étions pas mariés, quand nous allions organiser la cérémonie, ce genre de choses».

«J'ai regardé en vain Diana en pensant qu'elle dirait quelque chose, mais elle ne l'a pas fait. Je voulais dire à Martin de se taire, que ce n’était pas ses affaires mais je sentais que je ne pouvais pas. Je n’ai rien dit, avoue le chirurgien, qui a aujourd'hui 62 ans. Au lieu de cela, je me suis levé et j'ai dit que je devais retourner au travail et je suis parti». Malgré ses tentatives d'empêcher ce face-à-face, la princesse s'exprimera bien devant plus de 20 millions de téléspectateurs. Deux ans plus tard, Diana Spencer disparaîtra dans un accident de voiture à Paris.

(mm/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Eugénie Musquar le 16.01.2021 08:28 Report dénoncer ce commentaire

    Histoires de sexe à n'en plus finir dans une aristocratie brita"nique" qui s'ennuie... On en a rien à secouer, si je puis dire

Les derniers commentaires

  • Eugénie Musquar le 16.01.2021 08:28 Report dénoncer ce commentaire

    Histoires de sexe à n'en plus finir dans une aristocratie brita"nique" qui s'ennuie... On en a rien à secouer, si je puis dire