Evan Rachel Wood

08 décembre 2021 14:54; Act: 08.12.2021 15:38 Print

Elle craint le pire à cause de Marilyn Manson

L’actrice américaine accuse son ancien compagnon d’avoir menacé de violer son fils. Elle aurait ainsi déménagé de Los Angeles, à cause du rocker gothique.

storybild

Horrifiée, la star de la série «Westworld» a expliqué qu’elle avait dû renforcer la sécurité de sa maison. (photo: imago images/MediaPunch)

Sur ce sujet
Une faute?

L’étau se resserre autour de Marilyn Manson. Alors qu’il est accusé par une dizaine de femmes d’agressions sexuelles et de violences psychologiques et physiques, le rocker gothique de 52 ans est de nouveau dans la tourmente. L’une de ses ex-compagnes, Evan Rachel Wood, qui l’avait déjà accusé de viol en février 2021, a porté de nouvelles allégations contre lui dans une déclaration déposée en avril 2021, selon le Daily Mail.

L’actrice, qui a été en couple avec l’Américain entre 2007 et 2010, a affirmé dans sa plainte qu’il aurait menacé de «baiser» son fils, Jack, âgé de 8 ans, qu’elle a eu avec son ex-mari, l’acteur Jamie Bell. «J’ai pris cette menace très au sérieux», a-t-elle fait savoir.

Crainte de représailles

Horrifiée, la star de la série «Westworld» a expliqué qu’elle avait dû renforcer la sécurité de sa maison, en faisant installer des fenêtres pare-balles, ainsi qu’une porte et une clôture en acier. Elle avait ensuite préféré quitter la Californie pour s’installer avec son garçon à Nashville, dans le Tennessee. «Je suis très préoccupée par la sécurité de notre enfant à Los Angeles, a ajouté la comédienne de 34 ans. J’ai subi des blessures physiques et émotionnelles graves et traumatisantes entre les mains de Marilyn Manson, et je crains qu’il ne déclenche des représailles contre moi pour avoir témoigné en me faisant du mal, à notre fils et aux membres de ma famille.»

De son côté, Jamie Bell, qui s’est remarié avec l’actrice Kate Mara, doute fortement des nouvelles accusations de son ex contre Manson. Le Britannique de 35 ans, qui réside à Los Angeles, se bat pour avoir la garde partagée de son fiston. Selon le Daily Mail, le comédien a déposé une requête auprès de la justice: «Franchement, je ne comprends pas ce qui se passe, a-t-il déclaré. Soit les affirmations d’Evan selon lesquelles elle reçoit des "menaces de mort" sont vraies et Jack n’est pas en sécurité avec elle, soit elles sont fausses et elle me refuse notre fils pour d’autres raisons qu’elle invente». L’affaire suit son cours…

(L'essentiel/lja)