Amel Bent

25 octobre 2021 11:11; Act: 26.10.2021 10:47 Print

Elle évoque sa fausse couche et sa nouvelle grossesse

La chanteuse a confié dimanche qu'elle attendait un heureux événement, quelques mois seulement après avoir connu la douloureuse expérience d'une fausse couche.

Sur ce sujet
Une faute?

«Ah bah ça y est, je viens de passer le fameux premier trimestre, et j'ai normalement un bébé qui va naître dans quelques mois», a confié tout sourire, les mains sur le ventre, la chanteuse dans Sept à Huit (TF1). La maman des petites Sofia (5 ans) et Hana (4 ans) a vécu ses premiers mois de grossesse avec beaucoup d'anxiété: «J'ai vécu les trois premiers mois en apnée: «Chaque petit changement, chaque petite douleur c'est... 'Est-ce que le cœur bat toujours?', 'Est-ce que ça va, c'est bien accroché ?', 'Est-ce que je ne vais pas vivre ce que j'ai vécu avant?'».

Une directe référence à sa fausse couche vécue il y a seulement quelques mois. Une douloureuse expérience qu'elle a acceptée de raconter à Audrey Crespo-Mara. «Très vite, je commence à ressentir dans les jours qui suivent, d'autres sensations que je connais moins... Ça commence par des crampes au niveau du ventre», raconte l'interprète de «Ma philosophie». «Les douleurs s'intensifient. Je dis rien, je traverse les journées d'enregistrement en me disant : 'J'espère qu'il n'y a rien de grave'» poursuit-elle. Sauf que quand elle arrive chez le médecin, «c'est la désillusion (...) il me dit effectivement que je suis en train de perdre le bébé que j'attendais».

Elle raconte: «C'est un choc parce qu'à partir du moment où on a fait un test de grossesse et qu'il s'avère être positif, on est enceinte. On le vit profondément dans son corps, dans son cœur. On le partage avec la personne avec qui on vit. On est déjà en train de s'imaginer un futur, ça va très très vite!». Elle s'est sentie démunie: «Je ne sais pas ce que j'ai fait pour que ça ne se fasse pas, est-ce que j'y suis vraiment pour quelque chose? Est-ce que je dois culpabiliser? C'est une situation qui est très particulière, très douloureuse».

La jeune femme a remercié ses fans pour les très nombreux messages de félicitations qu'elle a reçus. «Ce sont surtout les partages de vos expériences qui me bouleversent», a-t-elle écrit sur Instagram après l'émission. «Mettre ma pudeur de côté pour me raconter, c'est prendre la parole avec fierté au nom de toutes les femmes, car une femme sur quatre a traversé ou traversera cette terrible épreuve». Et d'avoir une pensée pour «toutes mes sœurs, endeuillées, esseulées, incomprises, livrées à toutes les angoisses, douleurs, doutes, culpabilités ou questionnements». «Continuons de libérer la parole pour que ces tabous n'en soient plus».

(mc/L'essentiel)