Lily Allen

07 octobre 2018 12:00; Act: 08.10.2018 13:15 Print

Elle pète les plombs après une dispute avec son ex

Lily Allen a jeté une fontaine d'eau par la fenêtre d'un hôpital, suite à une dispute avec son ex-mari, Sam Cooper.

storybild

La chanteuse britannique Lily Allen. (photo: Alastair Grant)

Sur ce sujet
Une faute?

Lily Allen s'est montrée extrêmement franche sur son état psychologique par le passé, révélant ses difficultés avec son trouble bipolaire, son trouble de stress post-traumatique et sa dépression postnatale qui a suivi la naissance de sa fille Marnie. Elle a de nouveau évoqué ses problèmes de santé mentale dans le dernier numéro du magazine Cosmopolitan, révélant que des infirmières avaient failli l'envoyer en cellule d'isolement, il y a près de deux ans, après sa séparation de Sam Cooper. Elle venait alors d'apprendre qu'il s'était mis en couple avec quelqu'un d'autre alors qu'elle même avait déjà un nouveau petit ami, MC Meridian Dan.

«C'était une accumulation de tout et ça (la nouvelle relation de Sam Cooper) a été la goutte qui a fait déborder le vase, a-t-elle déclaré. Lorsque j'ai le sentiment que les personnes en qui je fais confiance m'ont trahi, j'ai l'impression que mon monde m'échappe. (Le personnel) m'a plaquée au sol. J'ai pris une fontaine d'eau et l'ai jetée par la fenêtre». Elle poursuit: «Dan a dit que six infirmières m'avaient plaquée au sol et qu'elles étaient prêtes à me faire une injection, pour m'endormir et me maîtriser. Une fois qu'on vous pique, vous êtes automatiquement mis en isolement. (Dan) a dû vraiment se battre pour qu'ils ne le fassent pas».

La star britannique a également révélé qu'elle était aux prises avec un trouble de l'alimentation lors de la promotion de son deuxième album, «It's Not Me, It's You», en 2009. «Quand je me sentais vraiment mal, tout ce que je mangeais repassait par le haut, a-t-elle avoué. Si ça allait, je ne mangeais que le déjeuner ou le dîner. Vomir pendant 20 minutes faisait partie de ma préparation pour un concert. Ensuite, je me nettoyais le visage et commençais à me coiffer et à me maquiller. Je me sentais vraiment dégoûtante et grotesque». La chanteuse de «Smile» a expliqué qu'elle se sent aujourd'hui bien mieux et estime que voir un psychologue l'a aidée, révélant qu'elle aime son thérapeute «plus que tout» et qu'elle est «terrifiée» à l'idée de savoir quand il va mourir. La star de 33 ans s'est confiée sur les hauts et les bas de sa vie dans sa nouvelle autobiographie, «My Thoughts Exactly», parue en septembre (18).

(L'essentiel/Cover Media)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Agathe Cheval le 08.10.2018 10:23 Report dénoncer ce commentaire

    On a tendance à sous estimer le nombre de névroses dont les femmes peuvent souffrir de nos jours.

Les derniers commentaires

  • Agathe Cheval le 08.10.2018 10:23 Report dénoncer ce commentaire

    On a tendance à sous estimer le nombre de névroses dont les femmes peuvent souffrir de nos jours.

    • Luc Proot le 08.10.2018 15:31 Report dénoncer ce commentaire

      Elle s'est un peu arrangée depuis sa trépanation.