Dua Lipa

17 avril 2019 08:29; Act: 17.04.2019 16:21 Print

Elle redonne le sourire aux petits réfugiés syriens

Dans le cadre d'une mission pour l'UNICEF, la chanteuse de 23 ans s'est rendue au Liban, pour rencontrer des jeunes en difficulté.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Dua Lipa se souviendra longtemps de sa première mission pour l'UNICEF. La chanteuse de 23 ans s'est rendue dans un camp de réfugiés au Liban pour y rencontrer des enfants et des ados dont la plupart ont été déracinés par le conflit qui sévit depuis huit ans en Syrie.

Pendant trois jours, la star anglo-albanaise a pu échanger avec ces jeunes qui rencontrent des obstacles au quotidien, comme l'accès à l'éducation et à trouver des emplois. C'est dans le camp de Terbol, situé dans la plaine de la Bekaa, que l'artiste a constaté ce que ces milliers de jeunes vivent au quotidien. «Vous pouvez voir des informations sur les conditions de vie ou voir les situations délicates des réfugiés à la télévision, mais vous ne pouvez pas ressentir les conditions absolument désastreuses pour les réfugiés syriens jusqu'à ce que vous les voyez par vous-même», a-t-elle déclaré sur le site de l'UNICEF.

La chance d'avoir pu vivre son rêve

Très touchée par cette expérience, Dua a publié de nombreuses photos de son séjour au Liban, sur Instagram. Malgré cette dure réalité, la star a fait la connaissance d'une adolescente pleine d'espoir. «À Terbol, j'ai rencontré une jeune fille merveilleuse appelée Yazee. Elle a 15 ans. Elle rêve de retourner un jour en Syrie et de créer une entreprise de maquillage. Et malgré toutes les excuses qu'elle pourrait avoir pour renoncer, elle étudie et pratique chaque jour son art afin de pouvoir un jour concrétiser son rêve», raconte-t-elle.

Si Dua est particulièrement touchée par cette situation dramatique, c'est aussi parce que ses parents kosovaro-albanais avaient dû fuir le conflit et l'instabilité politique dans les Balkans en 1992, pour aller vivre en Angleterre. «Chacun des enfants réfugiés que j'ai rencontrés ici ont des parents, tout comme les miens, qui ont essayé de prendre les meilleures décisions possibles pour leurs familles, a ajouté Dua. J'estime avoir eu de la chance, en particulier venant d'une famille immigrée, d'être née au Royaume-Uni et d'avoir pu vivre mon rêve, car j'ai eu cette opportunité et je pense que tous les autres enfants devraient également avoir cette opportunité. Pour pouvoir vivre dans un endroit où ils peuvent s'épanouir et donner le meilleur d'eux-mêmes».

Voir cette publication sur Instagram
I've had the most eye opening experience being out in Lebanon for the past 3 days working with @unicef meeting children at the refugee settlements and youth training and skill building programs. I particularly want to speak up for refugees as I feel I have a personal connection to seeing people adapt to any circumstance they were put in because of conflict. No family or child chooses to leave their home. They all have dreams. They all deserve equality and a place to be able to live, learn and reach their full potential. I always believe in children as they are our future and we have to take care of them. It was a heartbreaking and emotional yet hopeful experience after seeing these kids still laugh and smile and make the most of a bad situation. I have experienced all first hand the activities and opportunities UNICEF give to young people who have been left without a home because of the war in Syria and it's nice to see that these children have a community where they feel safe and protected. @unicef #AChildIsAChild Une publication partagée par Dua Lipa (@dualipa) le 15 Avril 2019 à 4 :12 PDT

(L'essentiel)